/opinion/blogs
Navigation

Événements à Québec: le vin d'abord, la bouffe ensuite

Coup d'oeil sur cet article

Les épicuriens ont de belles raisons de se rendre dans la capitale, dans les semaines à venir. Enfin, il y a toujours des bonnes raisons de se rendre à Québec, on y mange et boit toujours très bien, mais deux événements ajouteront particulièrement à ces plaisirs, en mars et avril.

Salon des vins

Tout d'abord, le weekend prochain, c'est le Salon international des vins et spiritueux de Québec, du vendredi 15 au dimanche 17 mars. Après avoir connu une belle croissance entre sa première présentation, en 2009, et la seconde, en 2011, le salon semble poursuivre sur la même voie pour cette année. Le président du Salon, Vincent Lafortune, était en tout cas épaté par l'engouement pour la pré-vente des billets, amorcée à la fin février. Il était aussi très heureux d'avoir un salon rempli à capacité, après que les changements de règlement de la Régie des alcools, des courses et des jeux (qui ont fait monter en flèche les coûts des permis pour les exposants) lui aient causé des sueurs froides à la fin de l'automne dernier.

Comme il se doit, on ne manquera pas de belles choses à déguster, d'ici ou d'ailleurs, que ce soit la vodka PUR ou les cidres de glace québécois, ou encore les vins du Château de Beaucastel et de la famille Perrin, dans le Rhône (le sympathique Thomas Perrin sera sur place), ceux de d'Arenberg, en Australie, les populaires cuvées de Hope Family Wines, en Californie, ou encore celles d'un exceptionnel producteur de pinot noir d'Oregon, la maison Christom, dont l'oenologue se distingue en vinifiant la majeure partie de ses pinots en grappes entières, ce qui leur confère une texture et une signature aromatique raffinées et distinctives. Et ce ne sont que quelques exemples.

Il y aura aussi un concours d'étudiants sommeliers, le 15, et plein d'ateliers sur les accords mets et vins où l'on pourra discuter avec les chefs et les sommeliers pour mieux comprendre cet art... pas si compliqué que ça, mais qui crée du stress à bien des gens.

On peut voir le programme complet du salon ici-même.

Camp bouffe

Le mois suivant, plus précisément le 13 avril, ce sera la deuxième édition du FoodCamp Québec, une conférence-atelier d'un jour présentée au Château Laurier. J'ai eu le plaisir d'être du comité organisateur bénévole de la première présentation, en avril 2012, et l'engouement suscité par l'événement nous avait tous épatés. Le temps m'a manqué pour poursuivre, cette année, mais ce n'était pas l'envie qui manquait!

Le plaisir de l'affaire, c'est qu'en plus d'assister à des démonstrations, on a la chance de goûter le plat produit et expliqué sur scène par les chefs - et de goûter un petit verre de quelque chose en accompagnement. Et la liste des chefs qui présenteront leur savoir-faire est des plus solides: Dominic Jacques du Panache, Arnaud Marchand de Chez Boulay, Martin Juneau de chez Pastaga, David Forbes de La Ferme (et anciennement du Cercle) et finalement, Danny Saint-Pierre, de chez Auguste, à Sherbrooke, dont la fabuleuse démonstration sur la façon de tailler un poulet avait été le hit de la première édition.

La majorité des billets ont déjà trouvé preneur. Pour faire partie de la fête, voyez les détails ici.