/news/currentevents
Navigation
Le Monaco

Une indemnité supplémentaire pour les anciens résidents

monaco
Photo Agnès Chapsal / Agence QMI Sur la photo, le président de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, Louis Plamondon.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir été condamnée par une coalition des organismes d’aînés dimanche, la Commission des droits de la personne a annoncé lundi le versement d’indemnités supplémentaires aux anciens résidents de la résidence Le Monaco.

Le montant total des indemnités s’élève à 163 500 $ et concerne une cinquantaine d’anciens résidents qui ont été contraints à quitter cette résidence en juin 2011. Cette somme s’ajoute aux indemnités de départ que les résidents avaient déjà acceptées avant l’intervention de la commission. Âgés en moyenne de 84 ans, les résidents n’avaient eu que six semaines pour se reloger après l’annonce de la fermeture.

«Plusieurs de ces résidents sont très malades et ils attendent avec impatience de recevoir leur chèque», a déclaré le président de la commission, Gaétan Cousineau, dans un communiqué.

Par ailleurs, il a «vivement condamné les propos et les allégations non fondées» du président de l’Association québécoise de la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), Louis Plamondon, lors d’une conférence de presse dimanche. L'AQDR était en désaccord avec la façon dont la Commission a mené l'enquête.

Dimanche, l’AQDR et sept autres organismes avaient réclamé la saisie du Vérificateur général du Québec pour des faits accablant la Commission des droits de la personne, craignant une «collusion» entre la commission et les représentants de la résidence Le Monaco.

Commentaires