/news/currentevents
Navigation
Procès | Dépeceur

Un « fan » de Magnotta

L’Américain trouve son idole «très attirant»

Un « fan » de Magnotta
Photo le journal de Montréal, Ben Pelosse Venu de la Caroline du Nord pour assister au procès de Luka Rocco Magnotta, Kyle, qui blogue sous le nom Ethan Sommers, ne cache pas son admiration pour le «dépeceur» de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

La valse des témoins s’est poursuivie dans l’affaire Magnotta. Un «fan» de l’accusé a d’ailleurs répondu présent, car il voulait être certain de ne rien manquer.

La valse des témoins s’est poursuivie dans l’affaire Magnotta. Un «fan» de l’accusé a d’ailleurs répondu présent, car il voulait être certain de ne rien manquer.

«Je crois être celui qui parle le plus de Luka Rocco Magnotta», affirme sans ambages Kyle, un frêle jeune homme dans la vingtaine qui blogue sous le nom d’Ethan Sommers.

Kyle est arrivé de Caroline du Nord dans l’unique but de «voir Luka en personne», raconte-t-il. Il espère que l’accusé reconnaisse son existence, car il éprouve une fascination pour Magnotta et son histoire qui a fait le tour de la planète.

Depuis lundi, il assiste donc assidûment à l’enquête préliminaire de l’assassin allégué. C’est qu’à cause de l’ordonnance de non-publication, les faits ne peuvent être rapportés dans les médias. Kyle veut cependant tout entendre.

Le jeune homme était donc là aujourd’hui, alors que la Couronne a continué de présenter la preuve qui aura permis d’accuser Luka Rocco Magnotta du pire crime dans le Code criminel, soit le meurtre prémédité.

L’ex-acteur porno de 30 ans fait en plus face à des chefs d’outrages sur le cadavre du défunt étudiant Chinois Jun Lin, de production et distribution de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers le premier ministre Stephen Harper et des membres du Parlement.

Et pendant qu’un journaliste du tabloïd londonien The Sun témoignait, Kyle fixait intensément l’accusé au travers d’une imposante baie vitrée.

Fascination

Sa fascination pour Magnotta peut sembler étrange, admet d’emblée Kyle. Mais il ne cherche en aucun cas à le cacher.

«Je le trouve très attirant, a expliqué le tenant. J’aimais suivre ses activités sur internet, je pouvais passer des journées entières rivées sur mon écran. Le crime allégué est pourtant tragique», dit Kyle d’une voix gênée.

Il est d’ailleurs prudent lorsqu’on lui demande de donner son avis sur les accusations portées contre Magnotta.

«J’espère qu’il aura un procès juste, répond timidement Kyle après avoir hésité longuement à la question. Magnotta est innocent... jusqu’à preuve du contraire.»

Blogueur

Sur son blogue personnel, ce «fan» écrit d’ailleurs beaucoup sur Magnotta. Même s’il n’obtient qu’une poignée de vues sur son site web.

Kyle n’hésite cependant pas à retracer le parcours de son «idole». On le voit par exemple prendre des photos aux mêmes lieux où Magnotta avait déjà posé.

Il met également en ligne des photos d’animaux morts et, dans ses textes sur l’enquête préliminaire, il parle de «Luka et moi».

«Je ne pense pas que (Magnotta) me connaisse, mais j’aimerais vraiment ça», a conclu Kyle. Magnotta n’a cependant pas semblé remarquer son “supporter” puisqu’il n’a jamais regardé dans sa direction.

Rien de plus

C’était la première fois qu’on entendait le tueur depuis sa première comparution au Palais de justice de Montréal en juin dernier.

En début d’après-midi hier, un problème technique est survenu, et une interprète a voulu vérifier si l’accusé l’entendait bien.

«Ouais ouais», a alors répondu Magnotta d’une voix grave et caverneuse. Il n’aura rien dit d’autre de la journée d’hier.

Le père de la victime n’était cependant pas là pour entendre ces deux mots. Diran Lin était revenu à la cour hier matin après une pause d’une journée et demie. Il a cependant décidé de prendre l’après-midi de congé.

 

Commentaires