/news/currentevents
Navigation
Affaire Magnotta

Une semaine de rebondissements

Une semaine de rebondissements

Coup d'oeil sur cet article

L’enquête préliminaire de Luka Rocco Magnotta a connu plusieurs rebondissements cette semaine. Malgré tout, la Couronne a pu faire entendre 11 témoins, dont le concierge et le gérant de l’immeuble où vivait Magnotta, ainsi qu’une experte en projection de sang, hier.

L’enquête préliminaire de Luka Rocco Magnotta a connu plusieurs rebondissements cette semaine. Malgré tout, la Couronne a pu faire entendre 11 témoins, dont le concierge et le gérant de l’immeuble où vivait Magnotta, ainsi qu’une experte en projection de sang, hier.

Leur rôle était d’étayer la preuve de la Couronne, qui accuse l’individu de 30 ans du meurtre prémédité de l’étudiant Chinois Jun Lin, 33 ans, le 25 mai dernier.

Magnotta est aussi accusé d’outrages sur le cadavre de la victime et de production et distribution de matériel obscène, entre autres.

Le premier témoin a toutefois dû attendre mardi pour s’avancer à la barre. La veille, Me Luc Leclair avait tenté d’obtenir un huis clos, en vain. Le père de Jun Lin, Diran, a donc pu assister à une partie des audiences. Une ordonnance de non-publication interdit toutefois de rapporter la preuve présentée à la juge Lori Renée Weitzman.

Kyle, un «fan» américain de Magnotta, a tout vu. Mais son histoire, rapportée par le Journal hier, a incité l’Urgence psychosociale à le rencontrer hier. Il a toutefois pu retourner dans la salle d’audience pour observer son «idole». Ce dernier est cependant resté impassible la plupart du temps, comme ç’a été le cas toute la semaine.

Commentaires