/sports/others
Navigation
UFC 158

Les excuses de Nick Diaz

Coup d'oeil sur cet article

Nick Diaz a annoncé sa retraite des arts martiaux mixtes après son revers de samedi au Centre Bell lors de l’UFC 158. Quelques instants plus tard, il avance que Georges St-Pierre frappe comme une fille et qu'il aimerait une revanche.

Il ne devait pas être présent lors de la conférence d'après-combat... Et voilà qu'il arrive, une dizaine de minutes en retard. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Californien âgé de 29 ans est un drôle de pistolet.

«Vraiment, j'ai affronté tous ceux que j'avais à affronter dans ce sport. Et je n'ai jamais payé d'impôts de ma vie. Je vais probablement aller en prison, a-t-il avancé. Je vais avoir un peu plus d'argent grâce à ce combat. Je devrai peut-être investir davantage pour mon prochain camp.»

«Georges a fait ce qu'il fallait pour gagner, vrai. Ce n'était toutefois pas une bonne performance pour moi. J'aurais pu être mieux préparé, a-t-il ajouté. Peu de gens m'ont aidé. Jake Shields, notamment, avait un combat de prévu. Je ne pouvais pas pousser la machine avec lui. Et quelque chose m'a coupé dans le duel. Georges ne cogne pas du tout, ses poings n'ont pas fait ça, c'est peut-être quelque chose dans ses bandages.»

St-Pierre (24-2), qui a dominé Diaz (27-9) durant les cinq rounds de l’affrontement de championnat des mi-moyens (170 livres) de l'UFC, n'a pas bronché quant aux excuses de son rival.

«Nick avait un style unique, c'était un affrontement bizarre, a-t-il dit. Tout était un jeu mental. Il y a même eu des problèmes concernant les bandages [protection sous les gants]. Ça criait dans la chambre avant le combat puisque son camp voulait que je refasse mes bandages.»

«Je ne suis pas un tricheur. Et je suis aussi prêt pour les tests olympiques, a-t-il renchéri, question de clarifier les allégations précédentes de Diaz sur le dopage. Ils peuvent me tester quand ils veulent, mais il a gonflé ma confiance en croyant que je suis dopé. Ça prouve que je suis un athlète ultra performant s'il pense ça.»

Hendricks le prochain

Le prochain sur la liste de GSP devrait être le Texan Johny Hendricks (15-1). Ce dernier a remporté une spectaculaire victoire par décision unanime face à Carlos Condit, en demi-finale de la soirée.

«Hendricks a mérité sa chance au titre, a confié St-Pierre. Il a battu un dur en Carlos Condit. Les fans veulent que les deux meilleurs s'affrontent et j'accepte le défi. Je suis content de passer à un autre chapitre de ma carrière, mais je vais d'abord prendre une semaine de vacances dans une destination exotique pour me faire oublier!»

«Ça fait du bien de voir que je suis rendu au sommet. Je serai de retour au gymnase dès mardi, a poursuivi Hendricks. Je crois que j'ai une meilleure lutte et que je cogne plus dur que GSP. Je vais tenter de l'arrêter. J'aime Montréal, les partisans sont incroyables. Je reviendrais ici sans problème pour lui faire face.»

Les bonis

Après chaque événement de l'UFC, un boni est donné aux combattants méritoires, notamment pour le meilleur duel, ainsi que pour le K.-O. et la soumission les plus spectaculaires de la carte.

L'intense bataille entre Carlos Condit et Johny Hendricks a été choisie à titre de combat par excellence de la soirée, alors que le K.-O. de Jake Ellenberger sur Nate Marquardt a été jugé le plus spectaculaire du gala.

C'est donc dire qu'en plus de leur bourse, Condit, Hendricks et Ellenberger toucheront chacun 50 000 $ en guise de boni pour leur performance.

«Le choc entre Condit et Hendricks était tellement bon, a lancé le patron de l'UFC, Dana White. Quant au K.-O. d'Ellenberger, il a échangé avec Marquardt et c'était violent. Et il n'y a pas eu de soumission dans ce gala. C'est pourquoi nous n'avons pas distribué le boni de soumission de la soirée.»

Les chiffres

White a également révélé les chiffres relatifs à l'événement UFC 158.

«Quand tu vas dans une place où il y a du soccer et du hockey, ça bouge! Il y a eu 20 145 spectateurs dans l'amphithéâtre pour une recette au guichet de 3,7 millions $ [dollars américains]», a-t-il mentionné.

Sur le même sujet
Commentaires