/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Le futur du contenu payant

Coup d'oeil sur cet article

Le contenu additionel payant, aimez-le ou non, devient de plus en plus populaire dans plusieurs entreprises de jeux vidéos. Il y en a sous formes de raccourcis, d'autres encore qui ne sont que cosmétiques et aussi ceux qui donnent un avantage direct au joueur. Ces différentes formes de contenu additionels ne sont pas tous vus de la même manière par les différents membre de la communauté.

Par exemple, lorsqu'un jeu comme Diablo III donne la possibilité à ses joueurs de débourser de véritables dollars pour avoir un personnage plus puissant, plusieurs vont se dire qu'il est idiot de payer pour ça. Par contre, si un tel avantage était accessible dans un jeu plus compétitif, ce serait inacceptable : le gagnant de chaque partie ne serait pas le meilleur joueur mais bien celui qui a le plus gros budget. On peut facilement comprendre la frustration : si je n'ai pas beaucoup d'argent et que je ne possède que quelques jeux auxquels j'excelle, je perdrais rapidement tout intérêt si je me fais battrepar un débutant qui n'a eu qu'à payer son jeu plus cher pour me battre.  Heureusement, l'industrie a compris cela et on peut retrouver de telles horreur seulement dans certains jeux obscurs.

D'un autre côté, on peut voir souvent les deux autres types : les raccourcis et le contenu cosmétique. Les raccourcis sont majoritairement présents dans les jeux qui sont très long à passer (lorsqu'ils sont passable), alors on peut comprendre que les gens en veulent : pour garder l'impression de progression.

Le cosmétisme, quant à lui, me semble bien spécial. C'est parce que il y a quelques années, la compagnie Bethesda en a fait rire plus d'un lorsque l'armure bardique pour chevaux a été mise en vente pour le jeu Elder Scrolls : Oblivion. L'armure  coûtait  200 "Points Microsoft"  (2.56US$ si mon calcul est exact) et ne servait à rien d'autre que de rendre son cheval  plus joli. D'accord je comprends : quel est l'intérêt de déguiser uncheval digital en échange de vrais dollars? Non, ce qui me surprend, c'est à quel point ce jugement ne se fait plus : on peut voir des options similaires dans plusieurs autres jeux, les plus populaires étant League of Legends et Dota 2. Dans ces jeux, on peut retrouver des  "skins" qui changent l'apparence d'un seul personnage, et les prix peuvent monter beaucoup plus haut que l'armure de cheval : on parle de 15$ pour certaines skins de League of Legends, et Valve a récemment sortit une nouvelle coupe de cheveux qui ne coûte rien de moins que 35$. Et pourtant, ces produits se vendent régulièrement et personne n'en fait tout un cas.

Je ne sais pas trop quoi en penser. Si la tendance se maintient et que cela se limite à costumer nos personnages, je ne vois pas vraiment de problème. Par contre, est-ce que l'industrie reçoit cela comme une permission de rétrécir leurs jeux afin de nous vendre le reste en contenu téléchargeable hors de prix?