/opinion
Navigation

Le petit monde de Julie

Bloc-Parent

Coup d'oeil sur cet article

C’est fou ce que 10 petits commentaires peuvent provoquer comme effet.

C’est fou ce que 10 petits commentaires peuvent provoquer comme effet.

Julie est une blogueuse passionnée des mots. Comme tant d’autres. Maman et prof de primaire à temps complet. Comme d’autres.

Habituellement, à peine 150 visiteurs la lisent. Il y a deux semaines, ce fut une autre histoire.

Quand elle s’est assise devant son ordinateur et a dressé une liste des 10 choses que les enseignants ne disent pas aux parents, une tempête s’est levée. Plus de 50 000 visiteurs en moins d’une semaine et ça n’arrête pas depuis!

Qu’a-t-elle écrit de si effrayant pour déclencher un pareil raz-de-marée? Qu’a-t-elle réveillé pour faire rugir la Toile et faire sauter le site hébergeur WordPress à quelques reprises?

Des vérités, toutes simples, qui ne se disent pas, selon Julie; ou plutôt que ceux à qui elles se destinent ne veulent pas entendre.

C’est ce qui s’appelle chatouiller l’épiderme. Et notre blogueuse, auteure de ces «joyeuses catastrophes» persiste et signe.

Le message

Je me suis entretenu avec elle cette semaine et voici, en bref, ce qu’elle désirerait exprimer aux parents.

– Lâchez un peu votre travail. Vos enfants ont cruellement besoin de vous, mille fois plus que tout ce qui s’achète.

– Évitez de vous disputer devant eux. Ils écoutent. Ils ont peur. Est-ce que c’est de ma faute? Est-ce que mes parents s’aiment? Est-ce qu’ils veulent se séparer? Ils sont troublés, comme nous.

– Pendant cette période cruciale où ils construisent leur identité, un rien peut anéantir leur estime. Vous ne leur direz jamais assez combien ils comptent, combien ils sont capables, combien ils sont aimés. Jamais.

– Vos enfants sont de grands imitateurs. Ils répètent ce qu’ils entendent à la maison et dans le même langage qu’ils l’ont entendu. Exactement.

– Votre enfant a parfois besoin d’être seul avec vous. Sans la petite sœur, le grand frère ou papa. Un à un.

– Votre enfant ne vous estimera pas plus parce que vous le laissez faire ce qu’il veut. Corriger, encadrer, reprendre, persister et même punir, c’est ça, aimer.

– Souvent, les parents nous disent : «Il n’y a rien à faire, nous avons tout essayé», mais la clé du succès est pourtant la constance et la cohérence.

– Notre attention est partagée entre votre enfant et... 25 autres. On ne peut pas tout faire, tout voir, malgré notre bonne volonté.

– Un prof fait toujours au moins trois choses en même temps. Alors, il va commettre des erreurs. Oui, c’est un appel à l’indulgence.

– Pitié, lâchez-nous avec l’horaire idéal des professeurs «toujours en vacances». S’il existe des profs capables de faire ce métier sans ces deux mois estivaux de répit pour la santé mentale, qu’ils se manifestent! C’est une question de survie.

Désenchantée

Julie est abasourdie du fracas provoqué et profondément désenchantée par plusieurs des réactions qu’elle a lues.

Elle n’est pas en colère contre les parents, mais tellement inquiète pour leurs enfants. Julie adore voir les étincelles briller dans leurs petits yeux quand ils viennent de comprendre quelque chose.

Elle a souvent de la broue dans le toupet et le cœur chargé d’émotions, mais elle espère que les gens sont capables de changer et de devenir meilleurs.

Le problème, c’est que l’enfant est devenu un faire-valoir narcissique pour de nombreux adultes.

De même que les parents croient que leurs enfants sont grands, alors que Julie, elle, sait bien qu’ils sont encore petits. Et fragiles.

Commentaires