/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Don't Starve, ou comment survivre en forêt

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques semaines, j'ai acheté un jeu indépendant nommé "Don't Starve" (Ou "Ne meures pas de faim") qui nous est présenté par Klei. Au moment de mon achat, le jeu faisait à peine ses premiers pas - Ce n'était qu'une beta - et était déjà plutôt amusant. Je vous explique ce qui s'y passe : Le personnage par défaut, Wilson, apparaît au beau milieu de nul part. Tout à coup, un dénommé Maxwell apparaît et nous suggère de rapidement trouver à manger, sans manquer de commenter notre apparence déplorable. Wilson doit ensuite suivre le conseil de cet hostile individu et ramasser des branches, des herbes, du silex et autres matériaux pour se faire des outils et trouver de la nourriture. Mais ce n'est pas tout : la nuit, qui est d'assez courte durée, est très dangereuse. C'est parce que si le soleil se couche alors que Wilson est dans la noirceur totale, il va se faire attaquer à répétition par un monstre invisible jusqu'à ce qu'il meure ou qu'il atteigne une source de lumière.

Ce qui rend le jeu vraiment intéressant, c'est qu'il y a plusieurs ressources à gérer en même temps. Il y a d'abord la faim et bien sur la santé physique de Wilson, mais il y a aussi la santé mentale, qui est diminué dès que Wilson a peur (la nuit) ou s'il fait ou voit quelque chose de dégoûtant, comme manger les champignons qui poussent dans ce monde étrange. Ces ressources sont renouvelables de toutes sortes de façon et c'est à force de récolter des objets que le joueur peut fabriquer de plus en plus d'outils pour assouvir ces besoins.

Par exemple, il est possible de fabriquer un paratonerre qui non seulement protège ses biens des orages, mais assure aussi une lumière pendant quelques nuits. Ou après avoir fabriqué une lance avec du bois et du silex, on peut y rajouter un crystal bleu pour en faire un bâton de glace qui gèle ses enemis. Les lapins ne tombent pas dans vos pièges? Mettez une carotte dedans et ça va aller bien mieux. Bref, il y a toutes sortes de façons d'utiliser les ressources de manière intelligente afin de survivre. Malgré cela, les développeurs ont réussis à trouver une balance entre la facilité de survivre et le danger constant de manquer de nourriture... Et le jeu n'est même pas encore terminé!