/sports/fighting
Navigation
Dans l’arène Stevenson / Dawson

Ça chauffe déjà

Ça chauffe déjà
photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le combat entre Adonis Stevenson et Chad Dawson, le 8 juin au Centre Bell, passera peut-être dans l’ombre de l’historique-choc entre Lucian Bute et Jean Pascal. Pourtant, il s’agit d’une importante et intrigante rencontre.

Les deux hommes se sont croisés pour la première fois, mercredi, depuis l’annonce de leur face-à-face.

Il n’y avait rien d’amical.

Tout semble les opposer, outre qu’il s’agit de deux gladiateurs gauchers.

On parle de deux styles divergents (le cogneur en Stevenson, le styliste en Dawson). Il y a, d’un côté, le champion qui affronte l’élite depuis des années et de l’autre, l’étoile montante qui assomme tous les ­aspirants au passage.

Tous les ingrédients sont donc présents afin de créer des étincelles.

Prestige

Les prestigieuses ceintures The Ring ­(titre linéaire) et WBC des mi-lourds (175 lb) seront même à l’enjeu dans cette confrontation. Ne reste à voir si les partisans seront au rendez-vous...à seulement trois semaines du duel Bute-Pascal.

Plusieurs compareront également la ­performance du Longueuillois contre l’Américain à celle de Jean Pascal, le 14 août 2010 au Centre Bell. Pascal l’avait alors emporté par décision unanime.

« Pour être dans le panier et obtenir de gros combats, il faut battre un champion du monde. Je remercie Dawson d’avoir accepté l’invitation, je sais que je n’étais pas le premier choix », a confié Stevenson.

Lors de son retour dans la métropole après un séjour infructueux d'un an aux États-Unis, le 8 avril 2011 au Centre Bell, le protégé du Groupe Yvon Michel (GYM) avait défié Lucian Bute après sa victoire par K.-O. sur l’Américain Derek Edwards. Plusieurs riaient...plus maintenant.

Où se situe « Superman » dans l’échiquier mondial du noble art? Peut-il être considéré dans l’échelon supérieur, au même titre que Pascal et Bute? Nous ­aurons la réponse le 9 juin.

Chose certaine, le vainqueur du combat Stevenson-Dawson sera fortement estimé par le réseau HBO.

Si « Superman » sort vainqueur, il pourrait faire face aux gagnants des affrontements Bute-Pascal et Kessler-Froch.

Stevenson deviendrait aussi une option intéressante pour le talentueux Andre Ward, vainqueur de la Classique mondiale Super Six.

  100 000  
Le champion du monde The Ring et WBC des poids moyens, l’Argentin Sergio Martinez, donnera une partie de la bourse de son combat contre l’Anglais Martin Murray, le 27 avril en Argentine, afin de venir en aide à ses compatriotes affligés par les inondations dans la région de La Plata. Martinez, qui offrira 100 000$ aux sinistrés, a aussi  encouragé les gens à donner  généreusement. Un geste noble.
L'uppercut
J’aime bien le Trifluvien  Mikael Zewski. Il a cru en son rêve et ce, même si GYM et InterBox ne lui ont pas  offert un contrat. Invaincu en18 combats jusqu’à maintenant, on devrait logiquement voir la qualité de ses rivaux augmenter d’ici la fin de l’année s’il l’emporte devant le Portoricain Daniel Sostre,  samedi à New York.
Le coup bas
Le Montréalais Olivier Lontchi a effectué un retour après une absence de près de deux ans et demi, mardi à Toronto. Il a été vaincu par décision unanime par l’Ontarien Tyler Asselstine. Lontchi a été laissé à lui-même après son revers en championnat du monde WBO des  super-coqs devant le Portoricain Juan Manuel Lopez, en 2009, où il avait pourtant bien fait. Depuis, il n’avait combattu qu’une seule fois, en 2010. On l’avait alors envoyé à l’abattoir contre le puissant californien Mikey Garcia,  actuel champion WBO des poids plumes.
Commentaires