/lifestyle/psycho
Navigation
Au travail !

Qui prend Marie prend pays (1)

Qui prend Marie prend pays (1)
Photo fotolia Les jeunes femmes de la génération Y concrétisent de plus en plus leur rêve et leur ambition avec le soutien de leur conjoint, même si cela implique de partir pour un autre pays.

Coup d'oeil sur cet article

Brillante ingénieure de la génération Y, Marie-Pier (nom fictif) est rapidement remarquée par ses patrons. Elle a en effet développé une spécialité qui la démarque de ses collègues.

Brillante ingénieure de la génération Y, Marie-Pier (nom fictif) est rapidement remarquée par ses patrons. Elle a en effet développé une spécialité qui la démarque de ses collègues.

Son conjoint travaille en infographie pour une boîte de marketing, il a beaucoup voyagé et parle couramment français, ­anglais et espagnol. Ce dernier aura bientôt une décision très importante à prendre.

CE QUI ATTEND CE COUPLE

En octobre, les patrons de Marie-Pier lui annoncent avoir besoin d’elle en Chine. Elle espérait une telle proposition, mais ne s’attendait pas à ce que cela se fasse si rapidement. Pour elle, travailler en Chine était un rêve, elle suivait des cours de mandarin ­depuis 3 ans et voit ce qui lui arrive comme une chance extraordinaire.

La proposition est donc sur la table, elle et son mari discutent et parlent aux deux familles. Le salaire qu’elle touchera ­compensera largement celui auquel son conjoint renoncera en quittant son ­emploi.

Elle accepte de toute façon, mais souhaite que son mari vienne avec elle. Il ­décide de la suivre, mais par prudence, il demande un congé sans solde de deux ans. Le couple vend tout. Ils sont partis pour Pékin en février dernier.

La famille reçoit régulièrement des ­nouvelles d’eux, ils sont heureux. Elle ­travaille et lui suit des cours de mandarin à plein temps tout en pratiquant ses connaissances en infographie. Il est persuadé qu’il se trouvera un emploi avant la fin de l’année. Le couple compte venir au Québec cet été, je ­parie qu’ils en auront long à raconter.

LES TEMPS CHANGENT

Il y a quelques décennies, une telle ­situation aurait été presque impossible. ­Aujourd’hui, c’est de moins en moins rare et cela risque de se produire davantage dans un avenir rapproché.

En effet, de plus en plus de filles s’inscrivent et réussissent dans des spécialités comme l’ingénierie, les sciences comptables, l’architecture, la médecine, la chirurgie, la dentisterie, le droit, la pharmacie, la médecine vétérinaire, etc.

Plus de femmes pratiqueront donc des professions prestigieuses, fort rentables, ­certaines gagneront des salaires supérieurs à ceux de leur conjoint. Dans notre univers mondialisé, des emplois comportant des ­défis motivants leur seront offerts en tous pays. On peut donc imaginer que des changements importants découleront de cette tendance!

Ces femmes profiteront de congé de ­maternité, mais pourraient décider de ­retourner rapidement à leur profession et d’engager une nounou ou, il se pourrait que plus de pères décident de rester à la maison un certain temps. Comme Maire-Pier, ces femmes pourraient accepter de se déplacer et voyager pour effectuer leur travail. Elles prendront d’autres moyens pour concilier vie professionnelle et vie personnelle.

UNE PANOPLIE DE SERVICES 

Des services particuliers pourraient naître ou devenir même monnaie courante. Les entreprises et organisations se préoccuperont de trouver, dans la mesure du possible, un travail ou un projet au conjoint expatrié.

Les couples (ou les mères) auront davantage besoin d’aides à l’entretien ménager, de cuisiniers(ières) à domicile, de traiteurs faisant la livraison, d’aide aux devoirs, de ­systèmes organisés de transports pour les enfants pour des rendez-vous chez le dentiste ou vers les cours de musique, de danse ou leurs sports.

Il se pourrait que, pour attirer et retenir ces professionnelles mères, des entreprises offrent ou remboursent des services favorisant la conciliation travail-famille.

Elles mettront sur pied possiblement plus de garderies en milieu de travail et peut-être même, des services d’entraînement physique, de coiffeurs, de nettoyeurs disponibles à l’heure du lunch, de la pause ou immédiatement après le travail.


www.moniquesoucy.com

Commentaires