/news/provincial
Navigation
Boston | Attentats

Québec appuie les victimes

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de personnes ont témoigné leur support aux victimes des attentats de Boston, en sortant leurs espadrilles pour une course commémorative sur les plaines d’Abraham, indiquant ainsi «qu’elles ne voulaient pas céder à la terreur».

Des centaines de personnes ont témoigné leur support aux victimes des attentats de Boston, en sortant leurs espadrilles pour une course commémorative sur les plaines d’Abraham, indiquant ainsi «qu’elles ne voulaient pas céder à la terreur».

À la suite de trois coups de sifflet et d’une minute de silence, les coureurs ont entamé les 4,2 kilomètres en l’honneur des victimes de Boston. Coiffés de casquettes des Bruins et des Patriots et munis de drapeaux américains et de gaminets blancs, plus de 2 000 personnes ont ainsi affiché leur soutien aux Bostonnais en répondant à l’appel lancé par Daniel Riou et Catherine Drolet.

Les deux coureurs de la région de Québec et organisateurs de l’événement ne cachaient d’ailleurs pas leur joie. «On n’avait aucune attente. Toutefois, notre satisfaction vient de celle des gens d’ici et de Boston qu’on essaie de supporter», a affirmé M. Riou.

Pour Catherine Drolet, il était important que les coureurs se regroupent malgré la peur que peuvent provoquer des attentats comme ceux de Boston. «Ce sont des choses qui peuvent arriver partout dans le monde, mais ce ne sont pas des choses qui doivent nous empêcher de vivre notre passion qui est la course», a-t-elle signalé.

Le consul général des États-Unis à Québec, Peter O’Donohue, a lui aussi tenu à remercier les coureurs de Québec pour cet appui. «Je suis vraiment profondément touché. Je suis impressionné qu’autant de personnes aient souligné le refus de permettre des actes de terreur», a mentionné l’homme qui a aussi vécu les attentats du 11 septembre de près.

Un baume sur la plaie

Plusieurs participants au marathon de Boston ayant vu de près les explosions étaient aussi du groupe. Ils ont décidé de rapidement rechausser leurs souliers de course afin de clore cette semaine très «émouvante».

Mario Fecteau, René Boivin et Réjean Nolin venaient tout juste de traverser le fil d’arrivée lorsque les déflagrations se sont fait entendre, lundi. Deux d’entre eux attendaient leur femme qui courait toujours, et ce, non loin de l’endroit où les bombes venaient de sauter. Des heures d’angoisse avaient donc marqué la fin de leur périple. «C’est assez spécial d’avoir vécu Boston et d’être ici aujourd’hui», a souligné M. Boivin.

Monsieur et madame Tout-le-Monde

Par ailleurs, des dizaines de familles ont aussi tenu à se déplacer pour honorer la mémoire des victimes de cet attentat qui a fait trois morts. Manon Deslauriers et sa famille arboraient leurs chandails de hockey des Bruins de Boston. Ces attentats les ont particulièrement touchés car ils reçoivent des joueurs pee-wee venant de Boston chaque année. «On est en solidarité avec nos familles de Boston. On a des amis et de la famille là-bas.»

Entendu sur place

«C’est une façon de s’exprimer afin de vivre notre vie sans craindre la terreur.»

— Peter O’Donohue, consul général des États-Unis

«Je suis convaincu que l’an prochain, au marathon de Boston, il y aura beaucoup de monde.»

— Mario Fecteau

«C’est beau de voir autant de monde soutenir les victimes de Boston. C’est un beau message de paix. On est solidaires.»

— Jean-François Melançon

«Il faut faire notre possible pour leur venir en aide même si c’est un peu loin. Boston, c’est aussi Québec.»

— Manon Deslaurier

Commentaires