/news/currentevents
Navigation
Accident | métro

Hommage dans le métro

Les amis de la jeune femme tombée entre deux wagons lui ont dit un dernier adieu

Coup d'oeil sur cet article

Certains amis d’Audrey-Anne Dumont ont eu de la difficulté à remettre les pieds dans le métro depuis qu’elle est tombée entre deux wagons vendredi passé, trop absorbée par son cellulaire.

 

Une semaine après ce tragique accident, les proches de la jeune femme de 20 ans ne comprennent toujours pas ce qui est arrivé.

«On réalise qu’elle est partie, affirme Marie-Pier Couture, sa belle-sœur. Mais c’est tellement difficile de l’accepter.»

Le 19 avril, Audrey-Anne serait tombée entre deux wagons alors qu’elle choisissait une chanson sur son téléphone.

«Je me dis que ça devait être Dans ton monde de D-Sole ou True Colors d’Artist Against Bullying, assure Audreyann ­Campeau, une amie. C’étaient deux ­chansons qu’elle adorait.»

Un rassemblement tout en bleu

Plusieurs de ses amis ne pourront se rendre aux funérailles qui ont lieu cet après-midi à Saint-Jean-sur-Richelieu, où Audrey-Anne vivait avec son père, Gabriel Dumont. Hier après-midi, ils lui ont donc rendu un dernier hommage à la station Monk, où l’accident est survenu. Le bleu, sa couleur préférée, y était à l’honneur.

«Je prends très souvent le métro, dit Samatha Prosser, les larmes aux yeux. S’il n’y avait pas eu ça, je ne m’en serais pas ­remise. Je n’aurais pu reprendre le métro.»

Le rassemblement se voulait aussi un «un message clair sur la sécurité», a-t-elle tristement mentionné. Pour elle, ça aurait pu arriver à n’importe qui. Un discours partagé par Marie Auger, une ­maman venue se recueillir avec sa fille, une amie de la victime. «Ça a failli arriver à une de mes collègues qui était concentrée sur sa tablette, raconte-t-elle. On est tellement concentrés aujourd’hui, surtout avec les maudits ­cellulaires. Il faut donc rehausser la sécurité.»

« Zéro sécurité dans le métro »

Hier, ils croyaient donc tous fermement en la thèse de l’accident, même si le suicide n’est pas exclu à 100 % de l’enquête du coroner.

«Audrey-Anne était toujours de bonne humeur, rappelle Mme Couture. Le suicide, impossible. C’est un accident. Il y a zéro ­sécurité dans le métro.»

Pour sa part, le président de la Société de transport de Montréal, Michel Labrecque, déplore l’accident, mais en rappelle la rareté.

«On a déplacé 7 milliards de personnes dans le métro, a-t-il brièvement commenté. Il faut participer à l’enquête du coroner, voir ce qui s’est passé exactement et, à la suite de cela, voir les mesures qu’on peut prendre.»

Les nouvelles voitures de métro attendues pour 2014 seront équipées d’un système d’accordéon, permettant aux usagers de circuler entre les wagons. Ainsi, ­l’espace entre les voitures aura disparu.

– Avec la collaboration de l’Agence QMI

 

Sur le même sujet
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.