/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Le facteur temps

Coup d'oeil sur cet article

Il y a maintenant quelques semaines, moi et Steve Tremblay discutions de la surabondance de l'offre de jeux vidéo et du fait que nous manquons cruellement de temps pour jouer à tous les jeux que nous voulons essayer. Au cours de la conversation j'ai lancé une phrase qui m'a fait beaucoup réfléchir par la suite.

"Maintenant, les compagnies de jeux ne se battent pas pour mon argent, ils se battent pour mon temps."

Pourquoi est-ce que ça m'a fait tant réfléchir? Parce que l'industrie du jeu vidéo est dans une situation particulière en 2013. Les affaires ne tournent pas aussi bien qu'elles devraient et il ne se passe pas une semaine sans qu'une nouvelle à propos le la fermeture d'un studio, des mises à pieds ou encore un jeu annulé ne surgisse. Pour expliquer la situation on entend toutes sortes de raisons... l'économie tourne au ralenti, c'est un cycle, les jeux coutent trop cher à réaliser, les DLCs sont la cause, ou la solution, de tous les problèmes, etc... etc...

Tellement de jeux, si peu de temps

Je vais laisser à l'industrie du jeu vidéo le soin de faire sa propre analyse sur le pourquoi du comment. Aujourd'hui je veux simplement expliquer comment moi, simple consommateur, choisit les jeux que j'achète.

L'offre de jeux est gigantesque présentement et ce peu importe votre  budget. Mon petit cousin de 11 ans se paie fréquemment des points Microsoft en ramassant des bouteilles et en rendant de petits services et si vous êtes patient vous pouvez facilement acheter le jeu de l'année sur Steam à 66% de rabais au courant de l'été. Comme plusieurs je possède un backlog impressionnant de jeux sur Steam à cause de leurs ventes.

On ajoute par-dessus cela les magasins comme La Planque qui m'offre les nouveautés, de l'usager et des perles du rétro gaming et je suis complètement inondé sous le choix. Le point que je veux faire c'est que je peux trouver un excellent jeu dans n'importe quelle gamme de prix. Le facteur qui va décider quel jeu j'achète est celui qui je pense va me donner la meilleure expérience pour le temps que j'ai à y consacrer.

La morale de cette histoire

Maintenant voici la section lettre ouverte que j'adresse aux compagnies de production de ce monde.

Arrêtez d'essayer de me vendre des jeux incomplets, pleins de bogues sans aucune originalité. Je n'ai pas envie de jouer à un jeu que  je vais devoir payer encore pour avoir de quelques personnages ou niveaux de plus. J'ai déjà complété Halo et 20 de ses clones et je n'ai pas vraiment envie de le refaire une 22ème fois.

En passant, nous sommes assez intelligents pour remarquer que Halo sur une planète rouge au lieu de verte c'est toujours Halo même si vous avez changé le nom.

Quand vous sortez un jeu, vous n'êtes pas en compétition contre les 5 autres jeux qui sortent le même mois, vous êtes en compétition contre les 25, voir 30,  dernières années de jeux vidéo.

Donc, convainquez moi que votre toute dernière création vaut le temps que je vais y investir. Sinon, j'ai encore plus de 30 jeux que j'ai ramassé à 5$ qui attendent dans mon compte Steam.

PS: Je sais que j'ai fait une petite publicité pour La Planque mais je crois fermement à encourager les commerçant locaux qui ont le gaming à coeur. Je vous invite à les encourager aussi si vous en avez l'occasion. 

1 commentaire(s)

Geneviève dit :
30 avril 2013 à 22 h 50 min

Wow! C'est vraiment un article très intéressant! Moi aussi j'ai des tonnes de jeux que je n'ai jamais fini par manque de temps! C'est pourquoi j'ai aussi décidé d'en acheter moins, mais seulement acheter ceux qui ont des bonnes notes auprès des gamers et des critique (je consulte des sites comme le votre ou comme IGN). J'investie aussi dans des jeux qui peuvent se jouer sans problème dans l'autobus (Tetris, columns, sonic ultimate generis collection, des mario bros...), bref des jeux où je n'ai pas à retenir de l'information importante ou des lieux importants (ex. Assassin's Creed) et auquel je peux jouer après une grosse journée de travail. En effet, en plus du manque de temps, la fatigue joue beaucoup pour moi! Plus je suis fatiguée, moins je veux me consacrer à des jeux mal faits, ou malheureusement... trop complexes!

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.