/news/health
Navigation
Hôtel-Dieu | Personnel

Vive opposition au déménagement

Coup d'oeil sur cet article

Le personnel médical de l’Hôtel-Dieu de Québec s’oppose au déménagement de son établissement, convaincu que l’agrandissement et la rénovation demeurent le projet «le plus efficient et le moins coûteux» pour les contribuables québécois.

«Irréaliste», «irrationnel», «aucune valeur ajoutée», «monstre administratif et impersonnel», «patients perdus et isolés»; des membres du Forum des médecins, dentistes et pharmaciens (FMDP) de l’Hôtel-Dieu de Québec n’ont pas ménagé leurs mots, hier, pour qualifier le nouveau projet de superhôpital à l’Enfant-Jésus.

«On parle du démantèlement d’un hôpital multicentenaire comme d’une solution immobilière. Scinder les équipes médicales et les équipes de recherche serait une erreur irréparable», plaide la Dre Marie Plante, gynécologue-oncologue.

Maquettes

La porte-parole du regroupement est convaincu que le projet d’origine, estimé à un milliard, ferait l’Hôtel-Dieu un hôpital à la «fine pointe de la technologie», qui maintiendrait la collégialité et le lien avec la recherche. La Dre Plante a d’ailleurs mis la main sur les maquettes et les plans définitifs du projet d’agrandissement, mardi dernier.

«C’est un projet magnifique», a-t-elle lancé, précisant que les images du projet se trouvent sur la nouvelle page Facebook Sauvons l’Hôtel-Dieu de Québec, qui contient aussi trois pétitions. Sans avoir de plan de match précis autre que les démarches actuelles, le groupe se dit «confiant» de renverser la décision du gouvernement.

Réflexion en cours

De son côté, la porte-parole du CHU, Geneviève Dupuis, rappelle que le projet d’agrandissement de l’Hôtel-Dieu est «suspendu» et non pas «arrêté». Une dizaine de tables de travail ont été d’ailleurs mises en place à la mi-avril pour étudier les deux projets. Un rapport devrait être déposé d’ici le 21 juin.

«Il n’y a pas de décision de prise, j’attends la proposition du CHU de Québec», a pour sa part commenté le ministre Réjean Hébert, ajoutant que la «grande majorité des médecins du CHU de Québec étaient d’accord avec une nouvelle localisation pour le bâtiment».

En mars, Pauline Marois annonçait la suspension du projet de rénovation pour prioriser un déménagement vers l’hôpital de l’Enfant-Jésus.

 

Commentaires