/slsj
Navigation

Mauvaise nouvelle pour la région

Construction
© Les archives Jean-Claude Tremblay

Coup d'oeil sur cet article

Le président de la Chambre de commerce du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Éric Dufour, voit d’un bien mauvais œil le déclenchement d’une grève dans la construction.

«C’est plutôt inquiétant de voir la fenêtre qui s’ouvre sur la région. L’économie est au ralenti. Lorsque ça va mal, on compte sur les infrastructures pour rester debout, mais là on ne pourra plus le faire avec cette grève», mentionne M. Dufour.

Ce dernier estime qu’un changement s’impose dans le monde des négociations patronales. «Ça ne peut plus continuer comme ça. J’ai l’impression qu’on est encore dans l’ancien temps. J’ai hâte de voir une nouvelle ère de négociations», soutient-il.

Impacts majeurs

Éric Dufour espère que les deux parties trouveront rapidement un terrain d’entente.

«Personne n’a intérêt à ce que cette crise s’étire. Ça pourrait avoir des impacts importants sur toutes les sphères de l’économie régionale», affirme-t-il.

Selon lui, le conflit, qui touche quelque 7000 travailleurs de la construction au Saguenay–Lac-Saint-Jean, est plus compliqué qu’on le croit.

«C’est vraiment beaucoup plus large que ce qu’on pense. Ça va affecter tout le monde, pas juste les syndiqués. Les vacances vont être chamboulées et les chantiers vont prendre du retard», ajoute M.Dufour.

Commentaires