/sports/golf
Navigation

À l’an prochain, US Open!

Sara-Maude Juneau
Photo les archives, AFP La victoire de Juneau lui donne beaucoup d’espoir, alors qu’elle espère retourner sur le circuit de la LPGA.

Coup d'oeil sur cet article

Le US Open de la LPGA se met en branle jeudi à Southampton, dans l’État de New York. Je mentirais si je disais que je ne suis pas déçue de ne pas y participer.

Le US Open de la LPGA se met en branle jeudi à Southampton, dans l’État de New York. Je mentirais si je disais que je ne suis pas déçue de ne pas y participer.

Malheureusement pour moi, je n’ai pas été en mesure de me qualifier pour le prestigieux tournoi en mai, à Baltimore.

Pour le moment, je préfère toutefois me dire que je suis en année d’adaptation dans le circuit professionnel. Je pense que l’an prochain, ce sera différent. On verra comment ça ira, mais l’un de mes objectifs sera certainement de m’y qualifier. Je n’ai pas l’intention par contre de m’ajouter de la pression sur les épaules. Oui, c’est un gros tournoi, mais c’est aussi un tournoi comme les autres. Je me dis que si ce n’est pas l’an prochain, il y en aura d’autres.

De retour chez moi

Puisque je ne participe pas au US Open, je bénéficie d’une semaine de congé. J’en ai profité pour revenir chez moi, à Québec.

J’y passerai quelques jours avant de quitter, lundi, pour Toronto en vue de mon prochain tournoi. Il ne s’agira toutefois pas d’une compétition qui comptera pour le classement de la LPGA. En fait, il s’agit du Championnat féminin de la PGA du Canada, qui n’est pas non plus régi par Golf Canada. J’ai décidé de m’y inscrire afin de m’assurer de ne pas trop perdre la forme et de continuer à me préparer pour mon prochain tournoi dans un environnement de compétition.

En plus, j’en profiterai pour visiter mon frère qui passe l’été dans la Ville Reine. Ce sera d’ailleurs lui qui me servira de caddie pour ce tournoi qui débutera le mercredi 3 juillet.

La tête haute

Je reprendrai par la suite l’action dans la LPGA en participant à la Classique Manulife Financial à Waterloo, en Ontario.

Mes derniers résultats me permettent de garder la tête haute. Lors du Championnat Walmart NW Arkansas la semaine dernière, j’ai disputé deux excellentes premières rondes. Mes cartes de 71 et de 67 m’ont permis de me hisser parmi les 25 premières. Toutefois, à la ronde finale, je n’ai pas bien joué. Pourtant, je me sentais bien, mais ça s’est moins bien passé: j’ai joué 81. Au moins, j’ai fait une coupure et, comme je le disais, je garde la tête haute.

C’est toujours plaisant d’obtenir de bons résultats. L’important est maintenant de bâtir là-dessus et de continuer à travailler fort au cours des prochaines semaines. Je dois m’assurer de continuer à enfiler de bonnes rondes afin de garder ma confiance. Généralement, ce que j’ai fait au cours des dernières semaines est très positif pour moi. Je sais toutefois pertinemment qu’il y a encore du travail à faire. Je pense que tout cela fait partie de cette première année dans le circuit, une année d’adaptation pour moi.

Je dois non seulement m’adapter au circuit en tant que tel, mais également à tout ce qui vient avec lui. Je dirais que le «voyagement» est l’un des points que je trouve le plus difficile.

Au diable le classement!

Présentement, je me trouve au 121e rang au classement général de la LPGA, mais pour être honnête, j’essaie de le regarder le moins souvent possible.

Ce que je sais, c’est que je ne suis pas encore au niveau où je voudrais être! Quand je regarde trop, ça me met de la pression pour rien. Si je joue bien au golf et que je me concentre sur ce que j’ai à faire, les résultats viendront. Je sais à peu près où je me situe et je sais aussi qu’il y en a plein qui regardent pour moi et qui me le feront savoir si je monte au classement!

- Propos recueillis par Kevin Dubé

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.