/travel/destinations
Navigation
Vacances

Le Massachusetts en trois temps, trois mouvements

Coup d'oeil sur cet article

Au Massachusetts, on peut combiner en un seul séjour des vacances à la mer, à la ville et en montagnes. Voici quelques suggestions, mariant classiques et nouveautés, pour (re)découvrir Boston, Cape Cod et les Berkshires.

PREMIER TEMPS: BOSTON

Quand j’étais petite, mes parents ne s’arrêtaient pas à Boston avant d’aller à Cape Cod. La capitale du Massachusetts – nous disions «Mets ta chaussette»! – semblait avoir mauvaise réputation, comprenais-je du haut de mes trois pommes. Plusieurs décennies plus tard, je suis sous le choc après avoir découvert à quel point Boston s’est «renippée».

La ville a subi une véritable opération chirurgicale qualifiée de «forage extrême» – libre traduction de «Big Dig», comme on a surnommé ce projet d’envergure –, en se faisant taillader la colonne vertébrale, soit son autoroute principale, la John-F. Kennedy Expressway. On l’a littéralement enterrée et le terrain en surface, maintenant libéré, est un parc linéaire urbain baptisé Rose Fitzgerald Kennedy Greenway. Il déroule sur 2,4 km une enfilade de pelouses, de jardins, de promenades, de fontaines, d’œuvres d’art et de marchés publics. Le fleuve Charles est de son côté une voie bleue qui ajoute au charme de Boston.

Une belle façon de voir l’harmonisation entre les deux est de faire une visite guidée à bord d’un véhicule amphibie surnommé «canard» (pour sa faculté à se promener sur terre et sur l’eau). Le «Duck Tour» nous emmène des rues de la ville aux flots du fleuve Charles où nous croisons des kayaks et des voiliers. Il vaut mieux réserver pour partir à l’heure désirée, car c’est très populaire (départs aux heures à compter de 9 h), en face du Prudential Center ou du Musée des sciences.

Le Museum of Fine Arts vaut également le détour. À voir en particulier: les touchantes mini-courtepointes aux messages d’amour envoyés aux Bostonnais suite à l’attentat du marathon d’avril 2013 (jusqu’au 7 juillet seulement) et la salle de l’art des Amériques, où l’on trouve le portrait de Paul Revere et de ses contemporains ayant contribué à la Révolution américaine.

Au Musée Boston Tea Party Ship & Museum, qui comprend deux bateaux et une salle d’exposition, il est possible de revivre l’épisode qui a provoqué le début de la Révolution américaine. En décembre 1773, les frères (et sœurs) de la liberté ont refusé de payer la taxe imposée par les Anglais et ont jeté des caisses de thé par-dessus bord en guise de refus ferme. Le public a l’occasion de reproduire le lancer du thé, déguisé en Amérindien (on nous remet une plume pour se la planter dans les cheveux). Attention, seuls les visiteurs à l’aise avec l’anglais vont apprécier la visite guidée et animée par des personnages historiques. Sinon, on peut choisir de seulement se promener librement dans le musée et sur les bateaux.

DEUXIÈME TEMPS: CAPE COD

Pour la deuxième partie du voyage, rendez-vous à l’est de Boston, à Cape Cod. Qui ne connaît pas cette péninsule en forme de bras courbé, aux coquettes maisons de style Nouvelle-Angleterre et aux longues plages de sable doux?

La grande nouveauté cet été est l’inauguration du train Cape Flyer de Boston à Hyannis, les fins de semaine jusqu’à la mi-octobre. Coût: 35 $US aller-retour. Les vacanciers séjournant au cap et voulant faire une excursion à Boston peuvent bien sûr faire le trajet inverse, mais pas dans la même journée. Ils doivent partir du vendredi au dimanche. Un wagon est réservé aux vélos et le train offre l’accès Wi-Fi gratuit. C’est une bonne suggestion pour les touristes en vacances à Cape Cod pour qu’ils s’offrent un bain culturel à Boston.

Les nostalgiques du «règne» des Kennedy, famille de politiciens marquée par le destin, visiteront le musée JFK Kennedy à Hyannis. Cet été, on y présente une exposition commémorant les 50 ans de l’assassinat de John F. Kennedy en novembre 1963. Trois générations de Kennedy ont occupé un domaine composé de plusieurs résidences d’été dans la ville de Hyannis. On ne peut pas s’y rendre, d’où la création de ce musée et du circuit «Kennedy Legacy Trail» dans les rues de la ville (l’église qu’ils fréquentaient, la maison de Rose Fitzgerald Kennedy, la mère de JFK, etc.). En faisant une croisière dans le port (Hyannis Harbor Cruise), on voit au loin le domaine des Kennedy que décrit l’animateur à bord du bateau.

Entre les visites et la plage, il y a aussi les boutiques et galeries d’art de Cape Cod qui sont à voir, plus particulièrement celles de la rue principale de Chatham, une petite ville bien coquette située à 30 minutes de Hyannis.

TROISIÈME TEMPS: LES BERKSHIRES

La dernière partie du séjour se déroule dans les Berkshires, région montagneuse à l’ouest du Massachusetts, sous le signe du plein air et de la culture. Nous faisons d’abord du kayak sur l’étang Stockbridge Bowl, à Stockbridge. Jim Czarnecki, instructeur de Taking Shape, fournit les kayaks et nous accompagne durant la balade. Il a l’œil pour repérer les animaux sauvages, comme l’aigle royal.

À Stockbridge, nous visitons le musée du dessinateur caricaturiste Norman Rockwell (1894-1978). On peut passer des heures à admirer son art de la dérision. Il s’inspirait de vraies personnes pour dessiner ses personnages dans des contextes totalement différents, comme les potineux et potineuses, qui se soufflent à l’oreille des ragots. Les modèles toujours vivants se rencontrent une fois par année au musée, cette année le 6 juillet.

La région des Berkshires est réputée pour son grand nombre de lieux de diffusion artistique, par exemple le site de Tanglewood, aux limites de Stockbridge et de Lenox, où se tiennent tout l’été des concerts de musique classique et de jazz. Les musiciens de l’Orchestre symphonique de Boston viennent en résidence l’été, ainsi que des élèves en musique de partout au monde. La salle à l’acoustique exceptionnelle est ouverte sur une immense pelouse pour laquelle les billets d’entrée sont moins chers que sous le toit. Je me souviens d’y avoir pique-niqué quand j’étais petite. Décidément, le Massachusetts rappelle de bons souvenirs.

Commentaires