/slsj
Navigation
Véhicules tout-terrain

Un sentier traversera le parc des Laurentides

Sentier
Photo Frédéric Champagne, Collaboration spéciale De gauche à droite, le président régional de la FQCQ, Ghislain Laprise, le président de la Table des véhicules hors route et conseiller municipal, Fabien Hovington, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, et le président provincial de la FQCQ, Pierre Charbonneau.

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de véhicule tout-terrain pourront désormais voyager entre Québec et Saguenay grâce à l’aménagement d’un nouveau sentier qui traversera la réserve faunique des Laurentides dès le mois de mai 2014. Le coût du projet devrait s’élever à 400 000 $.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, en a fait l’annonce officielle, hier matin, à l’occasion d’un jamboree réunissant plus de 300 quadistes à l’hôtel Delta, dans le secteur d’Arvida.

«C’est une très bonne nouvelle pour le Saguenay et également pour les gens de la ville de Québec. Ça va permettre de créer un lien entre ces deux grandes populations et tout le monde sera gagnant. C’est une décision, pas seulement une promesse électorale. Ça va se réaliser», mentionne le premier magistrat.

La Fédération québécoise des clubs quads (FQCQ) financera la totalité des 400 000 $ prévus pour la réalisation de ce sentier de 265 kilomètres.

«Nous allons évaluer l’étendue des travaux cette semaine. Nous savons déjà qu’il faudra construire un pont, mais nous voulons que ce soit prêt pour la prochaine saison. C’est un très beau projet», soutient le directeur général de la FQCQ, Dany Gagnon.

Le maire Tremblay espère que cette nouvelle portion de route permettra à la pratique du VTT d’occuper une aussi grande place que celle de la motoneige dans la région.

« Énorme potentiel »

«Il y a un énorme potentiel pour les quads partout au Québec. C’est un sport qui peut être pratiqué 12 mois par année et, avec le réchauffement climatique, ça va attirer une grande clientèle. C’est vraiment l’avenir et on espère que ça égalera les retombées économiques liées à la motoneige dans le futur», affirme Jean Tremblay.

Le président de la Table des véhicules hors route et conseiller municipal, Fabien Hovington, estime que les différents clubs de la région doivent maintenant s’unir et aller dans la même direction.

«Il faut que tous les acteurs aient la même vision pour qu’on puisse aller de l’avant et faire de Saguenay la destination par excellence pour les quadistes. On veut qu’il y ait une unité, comme pour les fédérations de motoneiges et, de cette façon, nous aurons une meilleure force de frappe pour faire rayonner le sport», affirme M. Hovington.

Commentaires