/slsj
Navigation
Animaux | Abandons

La SPCA Saguenay déborde déjà

De nombreux animaux sont abandonnés lors des déménagements

Coup d'oeil sur cet article

Le festival du déménagement battra son plein demain et déjà la Société protectrice des animaux de Saguenay est pleine à craquer. Plus d’une trentaine de chats et chatons attendent de trouver un nouveau foyer.

La SPCA de Saguenay est au maximum de sa capacité et ne peut plus recevoir de chat pour l’instant, mais la directrice de l’établissement, Sylvie Tremblay, croit que la plupart des foyers qui désiraient se débarrasser de leur animal de compagnie en vue d’un déménagement l’ont déjà fait.

«Nous avons eu beaucoup d’abandons au cours des dernières semaines, alors je pense que le ménage est en grande partie fait. C’est tout de même dommage de voir que les gens n’ont pas encore compris le message. Avoir un animal c’est un engagement pour la vie», déplore Mme Tremblay.

La directrice de la SPCA Saguenay trouve particulièrement triste de voir les gens abandonner des animaux âgés. «Pendant la période des déménagements, on retrouve souvent des chiens ou des chats très vieux abandonnés dans la rue. Parce qu’ils sont âgés ou malades, les gens les laissent à eux-mêmes et ils ne prennent pas leur responsabilité», explique-t-elle.

Plus d’adoptions

Sylvie Tremblay affirme toutefois que les adoptions vont très bien depuis le début de l’année. «Les abandons ont augmenté de 17 % cette année, mais nous avons aussi beaucoup plus d’adoptions. Depuis le début de 2013, nous avons placé 254 animaux», raconte la dame.

Selon Mme Tremblay, la stérilisation demeure la meilleure façon de freiner la surpopulation d’animaux, surtout les chats. «Il faudrait qu’on ait un règlement municipal qui oblige la stérilisation des chats. On passe pour des irresponsables quand on doit euthanasier des animaux, mais les gens ne comprennent pas encore l’importance de faire opérer leurs animaux», ajoute-t-elle.

Journée Séduction chatons

La SPCA Saguenay tiendra d’ailleurs une journée Séduction chatons le 7 juillet dernier. Pour la modique somme de 50 $, les gens pourront adopter un chaton vacciné et vermifugé. Ils recevront par le fait même une trousse de départ pour l’animal, comprenant de la nourriture, un bac à litière et des jouets.

Commentaires