/entertainment/movies
Navigation
The Lone Ranger: le justicier masqué

Johnny Depp en Amérindien

Johnny Depp en Amérindien
Photo Courtoisie Johnny Depp a accepté de tenir le rôle du personnage d’Indien le plus connu dans le remake de The Lone Ranger des studios Disney.

Coup d'oeil sur cet article

Hollywood n’a pas toujours montré les Amérindiens sous leur meilleur jour. Donc, quand Johnny Depp a accepté de tenir le rôle du personnage d’Indien le plus connu dans le remake de The Lone Ranger des studios Disney, il était déterminé à faire changer les mentalités.

SANTA FE | Hollywood n’a pas toujours montré les Amérindiens sous leur meilleur jour. Donc, quand Johnny Depp a accepté de tenir le rôle du personnage d’Indien le plus connu dans le remake de The Lone Ranger des studios Disney, il était déterminé à faire changer les mentalités.

«Dans l’histoire du cinéma, les Amérindiens ont toujours été présentés comme des sauvages ou des moins que rien», a-t-il expliqué, lui qui tient le rôle de Tonto, le compagnon du Lone Ranger dans ce film d’action.

«Nous nous sommes dit que nous pouvions au moins essayer d’effacer ce qui avait été fait avant. Nous avons tous approché le personnage de cette manière.»

Flanqué du réalisateur Gore Verbinski et de sa covedette Armie Hammer, Johnny Depp est apparu relax en répondant au barrage de questions des journalistes sur ce personnage désormais controversé, incarné par le Canadien Jay Silverheels dans la télésérie des années 1950.

Même si Tonto a été un personnage très populaire à l’époque, sa position de dominé et son anglais moins que parfait sont maintenant considérés comme des stéréotypes tombés en désuétude.

En toute honnêteté, l’anglais «nouveau» de Tonto est tout aussi hésitant, mais Johnny Depp et les scénaristes Justin Haythe, Ted Elliott et Terry Rossio ont tenté de faire du personnage un égal du Lone Ranger, plus qu’un faire-valoir.

C’est Tonto qui aide John Reid, Texan éduqué, mais naïf, à devenir héroïque. L’exilé comanche – sur la piste des hors-la-loi qui ont détruit son village — sauve aussi la peau du Lone Ranger plus d’une fois et c’est lui qui prononce les meilleures répliques du film.

Le film de Tonto

Car même si Armie Hammer est souvent à l’écran, The Lone Ranger: le justicier masqué est le film de Tonto.

«Même quand j’étais petit, je ne comprenais pas pourquoi Tonto était un faire-valoir», a indiqué Johnny Depp, producteur exécutif du film au budget de 200 millions $.

«Je ne comprenais pas. J’avais l’impression — et je ne veux manquer de respect à personne, surtout pas à Jay Silverheels — qu’on pouvait réécrire le rôle. Je crois, non seulement, que c’est génial que Tonto crée le Lone Ranger, mais surtout qu’il le fasse d’une manière très poétique.»

Quand la première photo officielle de Johnny Depp en Tonto a été dévoilée en avril dernier, les critiques ont fusé, d’autant que l’acteur a tiré son inspiration d’un tableau de l’artiste blanc Kirby Sattler.

Mais Johnny Depp – à qui on a dit dès son jeune âge qu’il était d’origine Cherokee, Creek et Chickasaw — croit avoir fait de son mieux pour honorer la nation comanche, tout en rendant son personnage aussi irrévérencieux et mémorable que le Capitaine Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes.

«Les répercussions de mes choix se sont déjà fait sentir. Je m’y attendais et m’y attends encore. Mais, l’important était de représenter la nation Comanche du mieux que possible. Il y aura toujours des gens pour critiquer. Tout le monde a une opinion.»

Commentaires