/slsj
Navigation
Voies ferrées

Des matières dangereuses circulent dans la région

Des matières dangereuses circulent dans la région
Photo Frédéric Champagne Plusieurs trains passent sur une voie ferrée située en plein coeur du centre-ville de Jonquière.

Coup d'oeil sur cet article

Le tragique déraillement de train à Lac-Mégantic a de quoi inquiéter les Saguenéens. Plusieurs millions de tonnes de marchandises, dont certaines matières dangereuses, sont transportées chaque année sur les voies ferrées de la région.

Selon le géant Rio Tinto Alcan, ce sont exactement 7 726 385 tonnes de produits qui transigent par train au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Parmi ces matériaux, on retrouve de l’alumine, de la bauxite, des matériaux inoffensifs.

Par contre, les wagons de la compagnie transportent également 221 000 tonnes de soude caustique, aussi connue sous le nom d’hydroxyde de sodium, un produit extrêmement corrosif qui peut causer de graves brûlures à la peau et aux yeux.

Aucun commentaire

Jointe par téléphone, la porte-parole de RTA, Claudine Gagnon, n’a pas voulu s’avancer sur les dangers potentiels du transport de matières dangereuses au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

«Nous avons assisté à un très triste accident, mais ce n’est lié d’aucune façon aux activités de Rio Tinto Alcan, alors nous avons choisi de ne pas émettre de commentaire», s’est-elle contentée de dire.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, se dit très touché par la tragédie de Lac-Mégantic.

«C’est vraiment triste de voir un tel accident. Je suis de tout cœur avec toutes les personnes là-bas et je leur souhaite bon courage. Ça fait réfléchir, un tel événement», mentionne-t-il.

Le premier magistrat ne croit toutefois pas que le drame aura un impact sur le projet de la desserte ferroviaire de Grande-Anse. «On ne doit pas empêcher tous les trains de circuler. Il faudra plutôt prendre des mesures plus strictes et apporter des changements à la façon de faire pour que ce soit plus sécuritaire», affirme le maire.

Commentaires