/slsj
Navigation
Consommation d’alcool

Les Bleuets boivent plus

Les Bleuets boivent plus
Photo Roger Gagnon Avec un pourcentage de 27,7 %, c'est au Saguenay–Lac-Saint-Jean que la concentration de buveurs excessifs est la plus élevée au Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les résidents du Saguenay–Lac-Saint-Jean sont de gros buveurs et les jeunes de la région commencent à consommer plus tôt que les autres adolescents de la province. C’est du moins ce que démontrent des statistiques enregistrées par Éduc’alcool.

Selon le directeur de l’organisme à but non lucratif, Hubert Sacy, les comportements de consommation des gens de la région ne correspondent pas aux normes québécoises. «Au Québec, c’est au Saguenay–Lac-Saint-Jean que la concentration de consommateurs excessifs, c’est-à-dire ceux qui boivent plus de cinq consommations par occasion, est la plus élevée», affirme M. Sacy.

Les statistiques d’une étude réalisée en novembre 2011 démontrent en effet que la moyenne québécoise de consommateurs excessifs est de 18,8 %, tandis qu’au Saguenay–Lac-Saint-Jean, ce chiffre grimpe à 27,7 %.

Moins souvent

Par contre, les gens de la région consommeraient moins souvent que le reste des Québécois. Toujours selon la même étude, 17,5 % des consommateurs de la province boivent quatre ou cinq fois par semaine, tandis qu’au Saguenay–Lac-Saint-Jean, seulement 13 % d’entre eux en font autant. «Il faut faire attention. Ces chiffres-là ne disent pas que tous les Saguenéens et Jeannois sont toujours saouls morts. Ça démontre seulement qu’il y a davantage de personnes qui boivent plus d’un seul coup, ce qui est malheureusement déconseillé», soutient Hubert Sacy.

Cette tendance provient d’un mythe bien ancré dans les valeurs des Québécois et des Québécoises selon le directeur général d’Éduc’alcool. «Depuis toujours, on s’imagine que quelqu’un qui boit tous les jours est alcoolique, mais c’est acceptable de boire excessivement les week-ends. On excuse la consommation excessive lors d’occasions spéciales, tandis que le meilleur modèle est celui de boire quotidiennement», explique M. Sacy.

Problématique chez les jeunes

Les statistiques sont encore plus alarmantes en ce qui a trait à la consommation d’alcool chez les jeunes de la région. Alors que 25 % des Québécois consomment entre l’âge de 12 ans et 17 ans, ce sont 43,7 % d’entre eux qui le font au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Hubert Sacy assure pourtant que toutes les ressources sont mises à la disposition des jeunes pour prévenir cette problématique. «Ce serait trop long d’énumérer tous les programmes disponibles pour les jeunes. Nous essayons d’être présents le plus possible dans les lieux où on consomme de l’alcool et on fait énormément de sensibilisation, notamment lors de la saison des bals de fin d’année», conclut le directeur général d’Éduc’alcool.

Celui-ci sera d’ailleurs de passage à Saguenay ce week-end pour y faire de la sensibilisation dans le cadre du Festival des bières du monde.

Commentaires