/slsj
Navigation

«Ça ne marche pas» — Georges Simard

«Ça ne marche pas»
Line Gagnon - Directrice générale

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Georges Simard, reproche à l’organisation des Fêtes du 175e de ne pas gérer adéquatement les préparatifs en vue du spectacle de fermeture.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Georges Simard, reproche à l’organisation des Fêtes du 175e de ne pas gérer adéquatement les préparatifs en vue du spectacle de fermeture.

De son propre aveu, Georges Simard était très heureux lorsqu’il a appris que les festivités se termineraient chez lui, mais il est rapidement tombé de son nuage. «Mme Gagnon et son équipe sont débarquées ici plusieurs mois après que nous ayons eu la confirmation du spectacle. Avec un petit air mesquin, on nous a dit que nous aurions droit à un spectacle clé en main, que nous n’aurions pas besoin de rien faire. Le spectacle est dans un mois et il n’y a toujours rien», déplore-t-il.

Selon le maire de Dolbeau-Mistassini, il n’y aucune communication entre la Ville et les Fêtes du 175e. «Ça ne marche pas. Nous posons des questions qui restent toujours sans réponse. Ce n’est pas une façon de travailler qui se fait dans le respect. Ce n’est pas dans nos mentalités», soutient M. Simard.

Le premier magistrat admet qu’il aimerait faire partie du processus de l’organisation du spectacle. «C’est la fête des gens d’ici. Il aurait été normal que nous soyons impliqués dans ce beau projet qui est rendu possible grâce à l’implication de commanditaires régionaux. Ils méritent que leur argent soit bien investi», ajoute Georges Simard.

Pas de presse

De son côté, la directrice générale des fêtes, Line Gagnon, n’est pas pressée de dévoiler le nom de l’artiste qui se produira lors du spectacle de fermeture. «Nous ferons une annonce lorsque nous aurons un contrat ferme. Nous n’avons pas à vendre de billet, car c’est gratuit, alors nous avons moins de pression», assure-t-elle.

Commentaires