/entertainment/shows
Navigation
Spectacle | Paul McCartney

Magique et surréaliste

Christelle Bilodeau se souvient d’une rencontre unique avec la légende

Christelle Bilodeau
© Courtoisie Christelle Bilodeau a vécu un moment magique lorsqu’elle s’est retrouvée sur scène avec Paul McCartney au Centre Bell, en juillet 2011.

Coup d'oeil sur cet article

Christelle Bilodeau a vécu un moment magique avec Paul McCartney. Elle a l’intention de lui dire merci ce soir.

Christelle Bilodeau a vécu un moment magique avec Paul McCartney. Elle a l’intention de lui dire merci ce soir.

La jeune artiste de Saint-Apollinaire avait attiré l’attention de Sir Paul le 26 juillet 2011, lors d’un spectacle présenté au Centre Bell dans la métropole.

Christelle Bilodeau, une fan des Beatles, avait dessiné un portrait de Paul McCartney et elle souhaitait le faire autographier.

Elle avait fait ce portrait deux semaines avant le concert de Montréal.

«J’étais dans la septième rangée du parterre et j’avais fabriqué une affiche qui disait: “Paul, s’il te plaît, signe mon dessin. C’est mon rêve”. J’étais loin d’être certaine que c’était pour fonctionner et je ne me faisais pas trop d’idée avec ça. Il l’a vu et il m’a fait monter sur scène lors de la deuxième série de rappels», a-t-elle raconté au cours d’un entretien.

Quatrième concert

La jeune femme de 24 ans n’est pas tombée dans les pommes comme plusieurs l’auraient fait dans les années 60. Elle a vécu pleinement ce moment unique.

«Il m’a regardée dans les yeux. Je lui ai parlé et je l’ai remercié pour sa musique. C’est après, lorsque je suis revenue sur le parterre, que je me suis effondrée. C’était surréaliste», a-t-elle fait remarquer.

Christelle Bilodeau sera sur les Plaines ce soir. Il s’agira de son quatrième concert de Macca, après ceux à Québec en 2008, Halifax en 2009 et Montréal en 2011. Elle sera dans la section avant-scène.

«Les Beatles ont marqué mon adolescence et ma jeune vie d’adulte. J’admire Paul McCartney énormément. C’est comme un membre de ma famille», a-t-elle précisé.

La perfection

Christelle Bilodeau a suivi la carrière de l’ex-membre des Beatles, mais elle préfère ses années avec les Fab Four.

«La suite de 16 minutes qu’on trouve sur la face B de l’album Abbey Road est synonyme de perfection», a-t-elle dit.

La jeune femme n’apportera pas de dessin ce soir.

«J’ai fabriqué une affiche qui dit: “Tu te souviens d’avoir signé mon dessin à Montréal en 2011? Merci!”» a-t-elle dit.

Commentaires