/sports/others
Navigation
Tour de Québec

La première à Abraham

Le Trinidadien triomphe sur l’île d’Orléans et s’empare du maillot jaune

Émile Abraham
Photo Jean-François Desgagnés Émile Abraham a profité du travail de ses coéquipiers pour remporter la première étape du Tour de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Au terme d’une course disputée à vive allure dans les rues de l’île d’Orléans, Émile Abraham a remporté la première étape du Tour de Québec, jeudi, s’emparant ainsi du maillot jaune.

Le Trinidadien a coiffé au sprint le cycliste de la formation Garneau-Québecor Pierrick Naud. Abraham a conclu les quatre boucles de 32 km en un temps de 3 heures 47 secondes. Pour comparer, l’an dernier, le gagnant de l’épreuve, Antoine Duchesne, avait pris près de 6 minutes de plus avant de compléter l’étape.

«J’ai été très surpris de la vitesse à laquelle la course s’est déroulée, a reconnu Abraham, qui avait pris la troisième position l’an dernier. Elle a débuté à pleins gaz. Les deux premiers tours ont été si rapides qu’aucune échappée n’a été en mesure de s’éloigner du peloton.»

Stratégie payante

À la fin du troisième tour, Abraham et son coéquipier de la formation Predator Carbon Repair, Aurélien Passeron, ont tenté de se détacher du peloton. Leur tentative a presque réussi, mais ils ont été rattrapés par Garneau-Québecor.

«C’était parfait pour moi, car je suis un bon sprinteur. Nous sommes restés ensemble et, à la fin, mon équipe est allée à l’avant afin de contrôler la vitesse de la course. Mes coéquipiers ont fait un excellent travail. À la fin de la dernière montée, je suis resté derrière légèrement afin que Québecor puisse se retrouver devant et s’essouffler, puis, je suis revenu à la toute fin pour le sprint.»

Naud, quant à lui, reconnaissait être déçu de ne pas avoir remporté l’étape, mais croit que son équipe a démontré de belles choses en vue des prochaines épreuves.

«J’aurais aimé l’emporter. Les gars ont fait un super travail. J’aurais aimé pouvoir les remercier pour le travail qu’ils ont fait. Par contre, une deuxième place en début de tour, c’est bien. Le Tour en encore long; donc, on va essayer de se reprendre lors des prochaines étapes.

Le champion canadien en critérium ne se le cache d’ailleurs pas; l’objectif est de terminer au sommet du classement général.

«On aimerait vraiment ramener le maillot jaune à la maison. Je pense également qu’on peut ramener le maillot de sprinteurs puisque nous avons plusieurs bons sprinteurs. Notre équipe est assez complète; alors, on s’attend à de grosses performances.»

Autre podium pour Doyle

Premier aux Mardis cyclistes de Lachine, mardi dernier, puis vainqueur du sprint en prologue du Tour de Québec, mercredi, Elliott Doyle a récolté son troisième podium en trois jours, hier.

«J’ai senti que l’épreuve de sprint de mercredi m’a pogné dans les jambes. À la mi-parcours, j’ai commencé à sentir une certaine fatigue. Je suis toutefois bien content du dénouement.»

Commentaires