/news/currentevents
Navigation

La neuvaine à sainte Anne prend fin dans l’émotion

Quelque 5000 fidèles à la basilique de Sainte-Anne pour la traditionnelle onction des malades

Basilique de Sainte-Anne
Photo Catherine Bouchard La foule présente se démarquait par sa variété. De jeunes familles, des couples, des personnes âgées et des communautés religieuses étaient au rendez-vous.

Coup d'oeil sur cet article

C’est par une journée empreinte d’émotions qu’a pris fin, vendredi, la neuvaine à sainte Anne, au cours de laquelle s’est notamment tenue l’onction des malades.

Près de 5000 fidèles ont défilé à la basilique Sainte-Anne, pour la journée marquant le point culminant de la neuvaine, soit la grande fête de sainte Anne. L’onction des malades a été, sans contredit, le moment attendu de plusieurs visiteurs. Parmi les milliers d’adeptes présents, plusieurs centaines ont pu assister de près à la cérémonie spéciale.

«Les gens malades ont eu la priorité en avant de la basilique. À la fin (de l’onction), chaque prêtre a procédé à leur bénédiction», a relaté Manon Falardeau, responsable des relations au sanctuaire.

Foule variée

De jeunes familles, des couples, des personnes âgées et des communautés religieuses étaient au rendez-vous. «Ils viennent chez nous pour remercier, faire des demandes et chercher de l’aide», ajoute Mme Falardeau. L’émotion y était palpable. Des gens versaient des larmes, certains priaient et d’autres démontraient joie et reconnaissance.

Un très grand pourcentage de visiteurs, estimé à près de 40 % par Mme Falardeau, était des autochtones, surtout des Innus. «Ils adorent sainte Anne. C’est leur grand-mère à eux, nuance-t-elle. Ils ont une grande foi.»

Françoise Couturier, de la communauté religieuse de Nazareth, est venue de Rouyn-Noranda pour assister aux trois derniers jours de la neuvaine. Elle a été émue par l’homélie de monseigneur Lacroix, qu’il a dédiée aux sinistrés de Lac-Mégantic. «Il nous a invités à ouvrir les portes de notre cœur, d’aider et d’aller vers les gens», a–t-elle relaté. La dame s’est dite également impressionnée par le rassemblement. «Parfois, on pense qu’il n’y a plus de foi, mais avec cette fête, c’est le réveil de la foi; cela nous fortifie.»

Ce sont les bénédictions qui attirent annuellement Thérèse Piché et son mari à l’événement. «Nous avons prié la vierge et nous avons reçu la communion. On a la vocation, nous sommes très pieux», a commenté le couple de Portneuf.

Un adepte de sainte Anne, qui a préféré resté discret, dit venir chaque semaine à la basilique depuis 10 ans. «C’est un lieu de ressourcement et de recueillement par excellence. C’est la paix que l’on retrouve ici. C’est plein de beaux cadeaux spirituels», a indiqué l’homme.

30 000 visiteurs

Au total des neuf journées qu’a duré l’événement, Mme Falardeau estime à près de 30 000, le nombres de fidèles qui sont venus se recueillir. «Ça été une neuvaine extraordinaire», s’exclame-t-elle. L’un des moments mémorables, selon elle, fut la procession dans la montagne.

La basilique a notamment reçu la visite du lieutenant–gouverneur du Québec, Pierre Duchesne, et de son épouse.

Commentaires