/opinion/columnists
Navigation

Graves dommages collatéraux

Coup d'oeil sur cet article

Les moyens draconiens que certaines personnes en détresse utilisent parfois pour mettre fin à leurs jours entraînent des dommages collatéraux que celles-ci n’ont malheureusement pas pris en compte.

Les moyens draconiens que certaines personnes en détresse utilisent parfois pour mettre fin à leurs jours entraînent des dommages collatéraux que celles-ci n’ont malheureusement pas pris en compte.

La profonde détresse dans laquelle se retrouvent les personnes qui se suicident les amène à oublier l’impact que leur mort aura sur leur famille mais aussi sur d’éventuelles victimes collatérales. C’est précisément le cas lorsqu’une personne utilise sa voiture comme moyen pour attenter à sa vie.

Au-delà des possibles blessures physiques causées par un accident délibéré, les victimes de ces collisions sont également affectées psychologiquement par cette expérience traumatisante. Pourtant, ces camionneurs doivent reprendre la route après avoir été la cible d’un geste suicidaire.

De son côté, la famille de la personne suicidée doit vivre avec la douleur d’avoir perdu un proche, mais aussi avec les conséquences du moyen utilisé pour commettre le geste.

Policiers intervenants

En amont d’un tel drame, les policiers peuvent aussi être appelés à devenir de véritables intervenants en prévention du suicide dans le cadre de leur fonction. Les proches d’une personne suicidaire sont les plus aptes à déceler les signes avant-coureurs permettant de comprendre la détresse de celle-ci.

Pour prévenir le passage à l’acte dans certaines situations urgentes, les policiers peuvent donc intervenir à la suite de l’appel d’un proche inquiet. La police n’est pas seulement là pour arrêter des gens, elle peut donc être utile afin de devancer les intentions d’une personne en détresse, mais, pour ce faire, il faut que les proches soient à l’écoute et sensibles aux indices que laisse le membre de la famille dépressif.

— Propos recueillis par Nicolas Saillant

Commentaires