/entertainment/movies
Navigation
Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.

Bienvenue au 7ème étage

Marvel's  Agents of S.H.I.E.L.D.
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Ceux qui ont vu la bande-annonce de Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. savent que les membres de cette organisation très spéciale reprennent du service à partir du 7e étage d’un bâtiment anonyme.

TORONTO | Ceux qui ont vu la bande-annonce de Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. savent que les membres de cette organisation très spéciale reprennent du service à partir du 7e étage d’un bâtiment anonyme.

Joss Whedon ne pense pas «chansons» quand il parle de sa nouvelle série télévisée Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D..

«J’ai laissé tomber l’idée d’une comédie musicale. C’était hors de question», a indiqué fermement celui qui est le co-créateur et le producteur exécutif de la série, même si les acteurs se plaignent d’avoir eu à travailler certaines mélodies.

Car il faut se rappeler que Joss Whedon, créateur de la série iconique Buffy contre les vampires, avait imaginé un épisode musical, diffusé avec un énorme succès en 2001.

Mais, si on ne trouve ni chansons, ni danses, tout est possible dans Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D., diffusé tous les mardis de cet automne sur les ondes d’ABC et de CTV.

Ouvrir des avenues

Joss Whedon, le réalisateur bien occupé de Les Avengers passe désormais une partie de ses journées à travailler sur Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Cette série dramatique, qui contient une solide dose d’humour, est composée d’épisodes d’une heure. Elle se déroule après les événements du long-métrage sorti l’été dernier et on y retrouve l’agent Phil Coulson (Clark Gregg) à la direction d’une équipe d’agents hautement qualifiés enquêtant sur des personnes surhumaines et des événements étranges.

«L’émission ne deviendra pas une collection d’œufs de Pâques», a-t-il précisé quand on lui a demandé si Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. était une manière de promouvoir les sorties des films prévus par les studios Marvel. Ici, le terme «œufs de Pâques» fait référence à des indices et des clins d’œil cachés dans l’émission pour titiller les amateurs purs et durs.

«Il y aura autant de synergie que possible. C’est un processus [de création] très fluide. Bien sûr que l’émission permet des situations amusantes et ouvrent des avenues, mais ce n’est pas la raison principale de sa création», a-t-il détaillé en présentant sa création lors d’une tournée organisée par la Television Critics Association américaine.

«Nous voulons que le public soit fidèle à cause de ces gens-là [NDLR: il montre les acteurs de la série] et non en raison de liens avec l’univers des longs métrages cinématographiques. L’émission doit pouvoir être appréciée par des gens qui n’iront pas voir les films ou qui ne les ont jamais vus.»

Les studios Marvel étant impliqués de près dans le développement Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D., il est toujours intéressant de savoir de quelle quantité de liberté créative disposent Joss Whedon et son équipe.

«Nous avons leur confiance, ce qui est différent d’une quelconque liberté. Ma collaboration avec Marvel pour Les Avengers a été extraordinaire et, dans mon cas, c’était une première [NDLR: on se rappellera des nombreuses démêlées de Whedon avec les studios, Warner Bros. pour Angel et Fox pour ses séries Firefly et Dollhouse]. Pour moi, il n’était pas question que Marvel s’en lave les mains. Nous avons vraiment travaillé cette histoire ensemble», a indiqué le réalisateur.

«ABC et Marvel [NDLR: deux filiales de l’empire Disney] se sont assurées que l’émission soit ce qu’elles voulaient pour leur compagnie, leur réseau et leur public, tout en soutenant la vision que nous leur avions présentée dès le début. La chose la plus importante est que nous travaillons tous à la même émission. Nous sommes tous sur la même longueur d’ondes, ce qui, occasionnellement, ne m’était pas arrivé.»

Aucune pression

Quant aux directives particulières, Joss Whedon insiste sur le fait que la demande spéciale d’ABC rejoint sa philosophie de développement.

«Ce qu’ils nous ont demandé après que nous leur ayons présenté le projet est de nous assurer que le scénario s’intéresse autant aux personnages, à leurs interactions et à leur évolution qu’à l’intrigue présentée chaque semaine. Ils tenaient à ce que le public revienne hebdomadairement autant pour les éléments récurrents que ceux qui sont examinés séparément dans chaque épisode, ce qui est exactement ce que je me suis toujours attaché à faire dans mes séries», a-t-il expliqué.

«En bref, ils m’ont demandé de continuer à faire ce que je faisais de la même manière, sans rien tenter de nouveau. Et cela m’a fait très plaisir.»

Et le réalisateur ne ressent aucune pression. Après tout, Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. n’est que la première incursion de Marvel dans le domaine de la télévision!

 

Commentaires