/news/health
Navigation
Vacances | Retour

Un choc aussi pour Minou et Pitou

Un choc aussi pour Minou et Pitou

Coup d'oeil sur cet article

La docteure en médecine vétérinaire Annie Ross le confirme: les animaux familiers vivent eux ­aussi un stress quand les congés de leurs maîtres se terminent.

La docteure en médecine vétérinaire Annie Ross le confirme: les animaux familiers vivent eux ­aussi un stress quand les congés de leurs maîtres se terminent.

Les animaux sont des êtres très routiniers, dit la spécialiste, et tout changement dans leur entourage, dans le rythme de vie, le niveau d’activité, les perturbe.

Les chats, qui aiment généralement le calme, aimeront que leur maîtresse dorme tard, mais seront chamboulés par le regain d’activité matinale qui accompagne le retour au travail et en classe.

Pour les chiens, la présence, l’été, des maîtres et de leurs enfants, de tous ces amis avec qui jouer, favorise un renforcement du lien affectif avec les humains. Se retrouver seul pendant de plus longues heures dans la journée, à la rentrée, risque de générer une certaine angoisse de séparation, explique Annie Ross.

Manifestations indésirables

Le stress du changement de routine s’accompagne parfois de manifestations pénibles pour les maîtres: un chat va se montrer malpropre, souiller sa litière plus que d’ordinaire, faire du marquage, même, tandis qu’un chien esseulé va, selon les individus, japper, adopter des comportements destructeurs ou sombrer dans l’apathie.

Annie Ross conseille aux propriétaires de préparer graduellement leur animal au retour à la normale en évitant de leur consacrer trop d’attention individuelle, et en les ignorant (même si c’est difficile) de 20 à 25 minutes avant le départ, ainsi qu’au retour.

En cas de problèmes de comportement plus graves ou persistants, elle conseille de ne pas hésiter à faire appel à son vétérinaire: «Il y a des moyens pour contrôler les problèmes.»


Annie Ross est vétérinaire pour le Journal.

Commentaires