/sports/hockey
Navigation

Un mauvais rêve

Mario Roy

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque nous nous sommes quittés au début de juillet, l’amertume qui m’habitait à la suite du vote des conseillers municipaux de Glendale était encore bien présente.

Lorsque nous nous sommes quittés au début de juillet, l’amertume qui m’habitait à la suite du vote des conseillers municipaux de Glendale était encore bien présente.

Je ne vous cacherai pas que j’étais complètement subjugué lorsque j’ai regardé sur le web la séance du conseil municipal de Glendale, dans la nuit du 2 au 3 juillet.

Ce soir-là, j’ai regardé et écouté un débat qui était loin d’être édifiant. Autant de la part des quelques citoyens, mais surtout des partisans provenant de villes entourant Glendale. Que dire des propos vides de sens de certains conseillers qui ont été illuminés par des spécialistes du n’importe quoi!

Un seul vote en faveur de l’entente a fait pencher la balance.

Ce vote, je l’attribue à un conseiller (Sam Chavira), un ancien pompier de l’endroit qui s’est fait élire l’an passé sur le principe qu’on voulait couper dans les services essentiels municipaux afin de consentir des millions à un certain Greg Jamison. Il avait défait l’ex-conseillère Joyce Clark (pro-Coyotes).

Note salée

La saison régulière s’amorcera dans quelques semaines et vous serez en mesure d’évaluer le changement de garde à Glendale.

Les nouveaux propriétaires et la Ville n’épargneront pas pour autant les partisans de l’endroit et la note sera salée. Ils étaient déjà rares au cours des dernières saisons, ils le seront encore plus à partir de cette saison.

On leur imposera dorénavant une taxe supplémentaire sur les billets de matchs de hockey et des spectacles qui se tiendront au Jobing.com Arena.

De plus, le temps où le stationnement était gratuit aux abords de l’amphithéâtre est maintenant révolu. Je lisais récemment un partisan de l’endroit sur Twitter qui s’insurgeait au sujet du coût du stationnement de 600 $ qui lui sera facturé, en plus de son abonnement. Bienvenue dans la vraie Ligue nationale!

Tourner la page

Depuis ce temps, j’ai eu le temps de décanter tout cela et de faire le point sur la situation avec différents intervenants au dossier.

Je tourne maintenant la page sur cette saga qui risque probablement d’éclater à nouveau dans quelques années... Ce fut un mauvais rêve.

Ceux qui disent aujourd’hui que nous ne sommes jamais passés près d’un retour de la LNH à Québec sont les mêmes qui nous disaient le printemps passé que c’était fait...

Je me souviendrai par contre que la sauvegarde des Coyotes à Glendale a été initiée par l’un des propriétaires, gouverneur des Flames de Calgary, Murray Edwards. Il aurait présenté George Gosbee et Anthony Leblanc aux bonzes de la LNH.

Edwards est l’un des propriétaires les plus influents auprès de Gary Bettman et on le voit comme étant le prochain boss des gouverneurs...

On me dit que l’hiver risque d’être riche en développements concernant le retour des Bleus. Je n’ai pas d’attente, j’attends les faits.

En terminant, je veux profiter de cette tribune pour envoyer plein d’ondes positives à Albert Ladouceur, qui se bat actuellement contre la maladie.

Albert est un homme fort et courageux. Je lui souhaite de se rétablir rapidement.

Commentaires