/opinion/columnists
Navigation
franc-parler

Mieux vaut prévenir que guérir

Coup d'oeil sur cet article

Quand vous habitez à côté d’une rivière et que le niveau d’eau monte subitement, vous avez deux choix.

Quand vous habitez à côté d’une rivière et que le niveau d’eau monte subitement, vous avez deux choix.

Ou vous ne faites rien, et vous êtes inondés.

Ou vous érigez des digues.

Bernard Drainville et le gouvernement péquiste ont choisi d’ériger des digues.

Certains disent qu’ils sont alarmistes. Moi, je les trouve prudents.

Mieux vaut prévenir que guérir, dit le proverbe.

Ce n’est pas quand la rivière sortira de son lit et qu’on se retrouvera avec de l’eau jusqu’à la ceinture et des truites qui nagent dans nos salons qu’il faudra agir.

C’est maintenant.

UN RETOUR SPECTACULAIRE

Quoi qu’en disent les adversaires de la charte de la laïcité (malheureusement baptisée «Charte des valeurs québécoises»), la question n’est pas de savoir si nous traversons actuellement une crise des accommodements raisonnables.

La question est de savoir si la religion, depuis quelques années, a tendance à sortir de son lit pour envahir de plus en plus l’espace public. Et la réponse est Oui. Oh, que oui.

Des Conservateurs born gain qui veulent recriminaliser l’avortement aux cathos français qui sortent dans la rue pour interdire le mariage gai, en passant par les islamistes qui rêvent d’instaurer la charia, les sikhs qui portent un couteau en classe et les juifs qui voudraient que l’on cache ses cuisses qu’ils ne sauraient voir, la religion fait un retour sur la scène publique.

Et quel retour!

On ne parle pas ici d’un concert intime avec deux guitares et une flûte, mais d’un spectacle high-tech avec écrans géants et effets pyrotechniques.

Et il faudrait regarder ça les bras croisés, sans réagir?

LE GROS BON SENS

La charte du ministre Drainville n’est que ça: une tentative d’ériger des digues afin d’empêcher les dogmes religieux de prendre trop de place. C’est tout. Est-ce si grave?

On ne dit pas aux gens qu’ils n’ont pas le droit de prier Allah, Jésus ou Patof, si ça leur chante. On leur demande juste de ne pas écœurer trop le monde avec ça. Et si tu travailles pour l’État, garde-toi une petite gêne, car l’État est neutre en matière de religion.

Les anti-charte accusent le gouvernement de «créer une crise de toutes pièces». Mais ce sont eux qui créent une crise, en diabolisant une charte qui ne prône que le gros bon sens!!!

Vous voulez vraiment revenir en arrière et voir la religion s’installer de nouveau dans nos institutions?

Vous voulez qu’on fasse comme l’Angleterre et les Pays-Bas, et qu’on rigole pendant que la religion avance et que toutes les libertés autres que la sacro-sainte liberté de culte reculent?

IMMIGRANTS ET RELIGION

Quelle situation surréaliste, quand même. Le niveau de la rivière ne cesse de monter... et on dénonce ceux qui érigent des digues pour nous protéger de l’inondation!

Ne voyez-vous pas que de plus en plus de gens partout à travers le monde utilisent la religion (TOUTES les religions) pour faire avancer des idées politiques rétrogrades?

Et cessez de dire que cette charte s’attaque aux immigrants. Chaque jour, des nouveaux arrivants m’écrivent pour me dire qu’ils partagent mes positions à 100 %.

Ce n’est pas parce qu’on est immigrant qu’on tripe sur la religion. Au contraire...

Commentaires