/weekend
Navigation

La fiction sociale

Bloc Planete web Camille Desrosiers

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce le début d’une nouvelle tendance sur le web social? Un ancien illustrateur de Nickelodeon a formé une équipe avec l’écrivain Michael Smith pour raconter l’histoire de leur personnage de fiction... sur les réseaux sociaux.
Bienvenue sur ma planète web, chaque semaine, je surferai sur Internet afin de comprendre pour vous ce qui se déroule dans cet univers qui prend de plus en plus de place dans toutes les sphères de notre société. Pour me rejoindre, partager vos sites favoris ou vos trouvailles :
La fiction sociale
Est-ce le début d’une nouvelle tendance sur le web social? Un ancien illustrateur de Nickelodeon a formé une équipe avec l’écrivain Michael Smith pour raconter l’histoire de leur personnage de fiction... sur les réseaux sociaux.

Leur personnage Hawk Funn a sa propre page Facebook (https://www.
facebook.com
/HawkFunn) et son compte Twitter sous le pseudonyme @HawkFunn, en plus d’un site web (https://stevelowtwaitstudios.com/hawk-funn-story/) qui appuie ces deux plates-formes en expliquant le concept. Les deux créateurs racontent l’histoire de Hawk et de sa famille en publiant des dessins et des statuts sur le web, comme n’importe quel utilisateur le ferait.

L’histoire, dont on ne connaît pas encore la fin, est celle d’un père qui vit en banlieue au Colorado et qui ne met jamais les pieds en ville. Comme les créateurs ont également créé des profils personnels aux autres personnages de l’histoire, ceux-ci commentent et réagissent à chaque étape du récit. Les internautes sont invités à prendre part à cette «fiction sociale» en publiant des commentaires et en interagissant avec les personnages de fiction. Ainsi, plutôt que de hurler un conseil à un personnage, comme vous le feriez peut-être devant une émission à la télévision, la fiction sociale vous donne l’occasion de discuter avec eux, de les conseiller, de leur donner votre avis, etc.

Pour soutenir ce projet, les créateurs de Hawk Funn sont à la recherche de dons sur la plate-forme Kickstarter, car, selon eux, la fiction sociale pourrait devenir une industrie en soi.

Pour l’instant, la page Facebook de Hawk Funn compte un peu moins de 700 fans, le projet est donc loin d’être un succès viral à ses débuts. 

le Web en chiffres
150 millions
Instagram vient tout juste d’annoncer qu’il a atteint le cap des 150 millions d’utilisateurs mensuels, dont plus de 60 % résident en dehors des États-Unis, preuve du succès international de ce réseau social basé sur le partage de photos que les utilisateurs peuvent modifier à l’aide de filtres. Le fait qu’Instagram ait ajouté, en juin dernier, la fonction permettant de créer et de partager des vidéos a probablement contribué à ce succès.
Le groupe norvégien Ylvis a compris comment devenir célèbre en quelques jours grâce à sa chanson The Fox, publiée sur YouTube, dans laquelle le groupe se demande quel son fait le renard. La vidéo a atteint le cap des 17 millions de visionnements, une semaine après sa mise en ligne.
Saviez-vous que...
Une étude publiée récemment a montré que des candidats à un emploi recrutés à partir de réseaux sociaux ont plus de chance d’être embauchés.
Un site à découvrir
Une journaliste américaine de Reuters a publié cette semaine un dossier complet révélant l’existence d’un réseau d’échange d’enfants sur internet. Des parents qui ont adopté des enfants se servent de ces réseaux pour donner ces enfants, souvent nés à l’étranger, à de nouveaux parents à qui ils ont brièvement parlé sur le web. Au total, 261 enfants auraient été échangés de cette manière dans les cinq dernières années. Ce phénomène choquant et surprenant est très bien documenté par la journaliste et il permet de mieux comprendre cette grave problématique.


À SUIVRE SUR TWITTER
@Juliebcoco
Les téléspectateurs de Ça finit bien la semaine pourront voir, cette année, un nouveau duo d’animateurs pour cette émission du vendredi soir diffusée à TVA: José Gaudet et Julie Bélanger. Le compte Twitter de cette dernière est le compte à suivre de la semaine, pour la rencontrer et en savoir plus sur elle. Pour discuter en direct de l’émission, le mot-clic à suivre est #CFBLS. 
Est-ce le début d’une nouvelle tendance sur le web social? Un ancien illustrateur de Nickelodeon a formé une équipe avec l’écrivain Michael Smith pour raconter l’histoire de leur personnage de fiction... sur les réseaux sociaux.

Leur personnage Hawk Funn a sa propre page Facebook (https://www.
facebook.com
/HawkFunn) et son compte Twitter sous le pseudonyme @HawkFunn, en plus d’un site web (https://stevelowtwaitstudios.com/hawk-funn-story/) qui appuie ces deux plates-formes en expliquant le concept. Les deux créateurs racontent l’histoire de Hawk et de sa famille en publiant des dessins et des statuts sur le web, comme n’importe quel utilisateur le ferait.

L’histoire, dont on ne connaît pas encore la fin, est celle d’un père qui vit en banlieue au Colorado et qui ne met jamais les pieds en ville. Comme les créateurs ont également créé des profils personnels aux autres personnages de l’histoire, ceux-ci commentent et réagissent à chaque étape du récit. Les internautes sont invités à prendre part à cette «fiction sociale» en publiant des commentaires et en interagissant avec les personnages de fiction. Ainsi, plutôt que de hurler un conseil à un personnage, comme vous le feriez peut-être devant une émission à la télévision, la fiction sociale vous donne l’occasion de discuter avec eux, de les conseiller, de leur donner votre avis, etc.

Pour soutenir ce projet, les créateurs de Hawk Funn sont à la recherche de dons sur la plate-forme Kickstarter, car, selon eux, la fiction sociale pourrait devenir une industrie en soi.

Pour l’instant, la page Facebook de Hawk Funn compte un peu moins de 700 fans, le projet est donc loin d’être un succès viral à ses débuts. 

Commentaires