/entertainment/stage
Navigation
Danse-thérapie à Montréal

Une première cohorte en novembre

Une première cohorte en novembre
Photo Le Journal de Montréal, Jacques Pharand Répétition des Grands Ballets Canadiens

Coup d'oeil sur cet article

Le projet du Centre national de ­danse-thérapie des Grands Ballets de Montréal prend lentement forme. Les candidatures maintenant déposées, la cohorte sera choisie dans les prochaines semaines.

Le projet du Centre national de ­danse-thérapie des Grands Ballets de Montréal prend lentement forme. Les candidatures maintenant déposées, la cohorte sera choisie dans les prochaines semaines.

Seulement 20 personnes pourront bénéficier de cette toute première formation en danse-thérapie offerte à Montréal dès juillet 2014. La mise en candidature prenait fin le 6 septembre dernier et 50 personnes pourront prendre part aux auditions, qui se dérouleront les 19 et 20 octobre prochains.

«Il y a une session d’introduction qui poursuit deux buts. Ça permet de valider leur intérêt pour la danse-thérapie et ça permet au formateur de les voir à l’œuvre. Puis, il y a aussi une audition. Ce sont les deux ­éléments qui vont permettre de sélectionner les candidats», ­explique Christian Sénéchal, ­directeur du Centre.

Partir sur des bases solides

Pour le moment, il n’y a aucune accréditation canadienne pour ce qui est de la formation des danse-thérapeutes.

«Notre intérêt, c’est de travailler avec le milieu pour qu’on ait un jour une accréditation canadienne qui reconnaisse la formation des danse-thérapeutes. En ce moment, il n’y en a qu’une en Amérique du Nord, c’est l’American Dance Therapy Association. Cette organisation reconnaît des danse-thérapeutes dans plus d’une vingtaine de pays dans le monde en ce moment [...] On veut partir sur des bases qui sont solides. On s’est donc basé sur leurs critères», poursuit M. Sénéchal.

Affiliation new-yorkaise

Afin de rendre la formation possible à Montréal, le Centre de danse-thérapie bénéficie du ­soutien du Harkness Centre de New York.

«Il y a deux possibilités pour devenir danse-thérapeute dans le moment. On peut faire une maîtrise en danse-thérapie, mais ça n’existe pas au Canada. L’autre possibilité est de faire une maîtrise dans un champ relié avec des crédits très précis, et d’y ajouter une formation privée en danse-thérapie. Quand on a discuté avec l’ADTA pour savoir ce qu’on pouvait faire pour faciliter l’accès aux Canadiens, [on nous a conseillé de nous] jumeler à un centre de formation aux États-Unis et de recevoir les professeurs à Montréal.»

Après la première année de cours, le Centre a pour objectif d’avoir ses propres professeurs.

 

Commentaires