/news/health
Navigation
Au Québec

Le nombre de cas de maladie de Lyme explosent

Les cas de maladie de Lyme explosent
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La maladie de Lyme est véritablement bien installée au Québec, alors que 34 cas ont été confirmés seulement au cours du mois de juillet dernier.

La maladie de Lyme est véritablement bien installée au Québec, alors que 34 cas ont été confirmés seulement au cours du mois de juillet dernier.

«C’est frappant ces cas qui augmentent, avoue François Milord, médecin-conseil à l’Institut national de la santé publique du Québec. Ça confirme qu’il y a un risque d’attraper la maladie dans le sud du Québec.»

Hausse drastique

Voilà plus de 20 ans que le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) analyse la présence de tiques I.scapularis infectées par la bactérie Borrelia burgdorferi, qui transmet la maladie de Lyme. Entre 2005 et 2010, le nombre de cas annuels rapportés variait de 7 à 12. En 2011 et 2012, il y en a eu respectivement 25 et 43. Avec 57 cas en huit mois seulement, 2013 est de loin la pire année enregistrée.

«C’est difficile de voir à quelle ­vitesse les cas vont augmenter, c’est nouveau pour nous, indique M. ­Milord. Mais, puisque les tiques sont installées, ça fait du sens qu’on trouve des personnes infectées.»

Ce dernier ajoute toutefois un ­bémol à ces statistiques. Selon lui, une meilleure connaissance de la ­maladie par les médecins et la conscientisation auprès du public ­expliquent en partie la hausse du nombre de diagnostics.

« Pointe de l’iceberg »

La maladie de Lyme se transmet à l’humain par la morsure de la tique. Le premier signe d’infection est une rougeur sur la peau.

Jusqu’ici, la grande majorité des diagnostics positifs provenaient de la Montérégie.

Avant 2010, les autorités refusaient de confirmer qu’on ­pouvait attraper la maladie au ­Québec. En 2011, environ 15 % des tiques testées par le LSPQ étaient infectées. Microbiologiste à l’Hôpital général de Montréal, le Dr Pierre Lebel traite chaque année entre 20 et 30 patients qui ont des symptômes importants, notamment au niveau neurologique.

Mauvais diagnostic

«Ce qui est nouveau, c’est qu’on a plus de cas aigus, indique-t-il. Mais souvent, le diagnostic final n’est pas la maladie de Lyme, mais la fibromyalgie. L’important, c’est de conscientiser les gens aux précautions à prendre.»

À ce sujet, les gens qui vivent près des boisés doivent être plus attentifs lorsqu’ils vont à l’extérieur. Des ­vêtements longs aident aussi à éviter les morsures de tiques. Une chose est sûre, la maladie de Lyme est là pour rester.

«C’est une maladie dont on doit se préoccuper. Chaque année, on va avoir des cas», souligne François Lord.

 

La maladie de Lyme
Transmise par la tique I.scapularis infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi.
On la contracte surtout en Montérégie, dans les régions boisées
Le premier signe est l’érythème migrant sur la peau (photo du haut). Idéalement, il faut retirer la tique à l’aide d’une pince dans les heures suivant la morsure pour éviter la contamination.
Symptômes
Fatigue
Fièvre
Mal de tête
Douleurs musculaires
Troubles du système nerveux central
Éruptions cutanées
Arthrite
Palpitations cardiaques
Fatigue extrême
Commentaires