/news/health
Navigation
Hôpital Chauveau

Enquête du Collège des médecins

Coup d'oeil sur cet article

Le syndic du Collège des médecins va enquêter sur les allégations troublantes de diagnostics erronés à l’urgence de l’hôpital Chauveau.

«Le syndic a ouvert une enquête, la semaine dernière, à la suite du décès de Dominic Cantin (retrouvé mort chez lui, quelques heures après avoir consulté à l’hôpital Chauveau). Le syndic va également se pencher sur les autres deux cas soulevés, ce matin (hier), dans les médias», a confirmé, hier, la porte-parole du Collège des médecins, Leslie Labranche.

Appel à la population

Les révélations faites par le Journal ont incité l’organisme à agir. Le Collège invite d’ailleurs les patients, qui estiment avoir reçu de mauvais soins à cette urgence ou à tout autre hôpital, à communiquer avec lui.Un jeune père de 32 ans a frôlé la mort, en janvier, à cause d’un choc toxique. Deux jours auparavant, à l’hôpital Chauveau, on lui avait dit qu’il souffrait d’une simple grippe.

Après s’être fait dire que «tout allait bien», à l’hôpital Chauveau, Daniel Cormier, 26 ans, de L’Ancienne-Lorette, a quant à lui reçu un diagnostic probable de sclérose en plaques, au CHUL. Questionné à ce sujet, hier dans les corridors de l’Assemblée nationale, le ministre Réjean Hébert, lui-même médecin, s’est porté à la défense de ses collègues, soulignant qu’un diagnostic de sclérose en plaques est «difficile à faire surtout au début de la maladie».

Nombreux témoignages

Toute la journée, hier, le Journal a reçu des témoignages assez accablants de personnes qui ont relaté leur fâcheuse expérience à l’urgence de l’hôpital Chauveau.

Le député caquiste de Chauveau, Gérard Deltell, convient que la fermeture de l’urgence à 22 h n’est pas idéale. «Il faut regarder comment mieux informer la population que c’est une urgence pour les cas mineurs. C’est inacceptable qu’on dise aux gens de retourner chez eux», a-t-il déclaré. Le président de l’Association des médecins d’urgence du Québec, le Dr Bernard Mathieu, croit, pour sa part, que la dénomination d’urgence devrait être réservée aux établissements ouverts 24 heures sur 24, afin de ne pas induire la population en erreur.

«À l’hôpital Chauveau, le service d’urgence s’apparente davantage à un CLSC ou une grosse clinique sans rendez-vous. À moins de 100 visites par jour, c’est un volume moindre que dans les grosses cliniques sans rendez-vous», a fait remarquer le Dr Mathieu.

— Avec la collaboration de Jean-Luc-Lavallée, Bureau parlementaire.

Commentaires