/entertainment/music
Navigation
Random Recipe

La renaissance

Les fichiers audios ne sont plus disponibles

Coup d'oeil sur cet article

En 2010, on découvrait un quatuor hors norme qui définissait ses propres barrières dans un son alliant électro et hip hop. Après le constat du succès est venue la période de réflexion, de remise en question, de doute et d’émotion. Plusieurs groupes auraient cédé à cette pression, mais Random Recipe a décidé de renaître, encore plus fort.

En 2010, on découvrait un quatuor hors norme qui définissait ses propres barrières dans un son alliant électro et hip hop. Après le constat du succès est venue la période de réflexion, de remise en question, de doute et d’émotion. Plusieurs groupes auraient cédé à cette pression, mais Random Recipe a décidé de renaître, encore plus fort.

Frannie Holder, Fab, Vincent Legault et Liu-Kong Ha ont décidé de ne pas cacher au public la phase de remise en question qu’ils ont traversée ces dernières années.

«Avec le premier album, on ne savait pas dans quoi on s’embarquait. Ç’a été épuisant et, en même temps, super inspirant. On savait qu’on avait autre chose à dire. Ç’a été de s’arrêter et de se demander comment on allait s’y prendre pour écrire un deuxième album, qu’est-ce qu’on avait à dire et comment on allait le dire», explique Frannie Holder, entourée de ses coéquipiers qui semblent tous appuyer la déclaration de la chanteuse.

«Ç’a aussi été une période de confrontation. On a juste pris plus d’assurance chacun de notre bord sur ce qu’on voulait. Ç’a causé des flammèches. Mais les grandes confrontations, il y a quelque chose de riche et d’inspirant qui s’en dégage.» C’est donc ainsi qu’est né le deuxième opus de Random Recipe, Kill the Hook.

UN TRAVAIL D’ÉQUIPE

Si, pour le premier album Fold It! Mold It!, les chansons étaient davantage nées dans la tête des deux femmes du groupe, cette fois, tout le monde y a vraiment mis du sien. «Les gars ont mis plus leur énergie et leur inspiration. Ça dégage cet esprit-là de plus sur l’album», raconte Fab.

«Ç’a pris du temps pour définir musicalement ce qu’on voulait. Le champ était libre», ajoute Vincent Legault.

«Quand on est entrés en studio en janvier, on ne savait même pas ce qu’on allait faire. Le canevas était là, mais on ne savait pas quoi faire avec», complète Liu-Kong Ha.

Finalement, c’est en jouant les morceaux en studio, et en intégrant une basse, que les chansons ont pris forme. Chaque membre avait sa chanson, son projet qu’il voulait mener à terme dans l’album, et l’équipe a décidé de se faire confiance.

«Il y a une confiance qui arrive après cinq ou six ans à jouer ensemble. Tu sais quand faire confiance à telle personne pour telle affaire», explique Frannie.

PLUS PERSONNEL ET RÉFLÉCHI

Le résultat de ce processus est un album où l’on sent que le groupe se prend plus au sérieux. Les textes sont plus personnels, le son plus défini, plus riche.

«C’était important, pour moi, que les paroles que je chante sur cet album résonnent avec plus de frappe que le premier, juste parce qu’on est dans une période tellement significative pour nous et pour notre société», ajoute Frannie.


Le résultat de cette renaissance du groupe Random Recipe pourra être entendu sur Kill the Hook, disponible le 8 octobre. En attendant, le premier extrait Big Girl est disponible sur YouTube.

Retrouvez «Kill The Hook», le nouvel album de Random Recipe, dès le 8 octobre
Commentaires