/sports/hockey/canadiens
Navigation
Canadien

Les masques : une passion de père en fils

Les masques : une passion de père en fils
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des vestiges de la carrière de hockeyeur de Jerry Price sur le ­rustique cabanon en bois près de la maison familiale.

Il y a des vestiges de la carrière de hockeyeur de Jerry Price sur le ­rustique cabanon en bois près de la maison familiale.

«Quand je jouais, je fabriquais moi-même mes masques, a expliqué Jerry. Je cherchais une façon de les entreposer et j’ai trouvé comme idée de les ­accrocher sur le cabanon. J’ai toujours été fasciné par les masques. J’imagine que j’ai transmis cette passion à mon fils puisqu’il change assez souvent ses masques avec le Canadien.»

Carey Price a également raconté une petite anecdote au sujet de la fabrication des masques de son père.

«Je me souviens que mon père était resté coincé dans le moule d’un de ses masques, a-t-il raconté. J’étais tout petit et j’étais terrifié en voyant le visage de mon père emprisonné dans son masque. Je ne voulais pas qu’il reste comme ça. Heureusement, il a réussi à s’en sortir sans trop de mal.»

Depuis ses débuts avec le CH, Carey fait pratiquement toujours une place à ses racines autochtones sur ses masques.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.