/news/politics
Navigation
RQAP

Cotisations stables à l’assurance parentale

Parents
© Les archives

Coup d'oeil sur cet article

Les cotisations au Régime québécois d’assurance parentale demeureront stables en 2014, a fait savoir lundi la patronne du régime Anne Gosselin.

«L’équilibre entre les cotisations et les prestations est atteint», a déclaré lundi la pdg du Conseil de gestion de l’assurance parentale alors qu’elle comparaissait en commission parlementaire à l’Assemblée nationale. Ainsi en 2013, les cotisations perçues s’élèveront à 1,98 milliard de dollars et les prestations atteindront 1,84 milliards, révèle le dernier rapport actuariel du Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). La dernière hausse de cotisation remonte à 2011. Un peu plus de quatre millions de travailleurs cotisent au RQAP.

Il faudra cependant attendre à 2017 avant que le RQAP soit en équilibre financier suivant un scénario établi avec des taux de cotisations en vigueur au 1er janvier 2013. Le déficit accumulé du Fonds d’assurance parentale s’élève à 350 millions pour l’année en cours. La forte demande que le régime a dû absorber peu après sa mise sur pied à nécessité la contraction d’un emprunt de 346 millions de dollars auprès du ministère des Finances dont le remboursement sur quatre ans prendra fin en 2015.

En 2017, selon la projection des actuaires, le RQAP sera en surplus de 20,7 millions. «On peut affirmer que ce scénario est réaliste et que nous pourrions y arriver plus tôt», entrevoit Mme Gosselin.

L’indice synthétique de fécondité de la population québécoise est en légère baisse cette année à 1,66 comparativement à 1,67 en 2012. Le nombre de naissances est aussi en diminution à 87 300 nouveaux nés comparativement à 88 000 en 2012. Il sera toutefois en hausse au cours des trois années suivantes pour atteindre 87 700 naissances en 2016.

 

Commentaires