/opinion/columnists
Navigation

Toujours un noyau

Coup d'oeil sur cet article

Quand on se fait dépasser par des bombes qui circulent sur une seule roue, on se pose encore de nombreuses questions en lien avec la sécurité sur nos routes.

Si la grande majorité des amateurs de moto sont respectueux du Code de la sécurité routière, les policiers restent toujours attentifs à un noyau dur de motocyclistes irresponsables. Les patrouilleurs s’inquiètent alors pour la vie de ces téméraires, mais aussi et surtout pour la sécurité des autres usagers de la route.

Policiers limités

Les policiers, malgré tous les efforts faits pour mettre le grappin sur ces irréductibles, sont quand même limités dans leurs actions. Ils doivent évaluer les risques qu’ils prennent en se lançant à la poursuite de ces engins superpuissants plutôt que de les laisser filer.

Toutefois, lorsqu’on se fait dépasser par une «mouche», qu’on s’aperçoit que c’est un gars à moto qui est rendu au-dessus de 200 km/h et qu’il se faufile à travers la circulation, les automobilistes sont en droit de se questionner sur la sévérité des lois et sur les mesures à prendre pour que cela cesse.

Hasard?

Le bilan à la baisse peut aussi être tout simplement le fruit du hasard. Trop souvent, un motocycliste est victime d’un automobiliste qui n’a l’a pas vu et qui heurte la moto sans que son conducteur puisse faire quoi que ce soit. C’est là que la malchance entre en jeu.

— Propos recueillis par Nicolas Saillant

Commentaires