/slsj
Navigation
Hockey

Toujours aussi affamés

Les Marquis et son entraîneur-chef amorcent la saison régulière avec confiance

Toujours aussi affamés
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Malgré quatre revers en autant de matchs préparatoires, l’entraîneur-chef des Marquis de Jonquière Dean Lygitsakos compte amorcer la nouvelle saison comme il a conclu la dernière.

On a tantôt blâmé l’intransigeance des arbitres, tantôt l’indiscipline des joueurs pour expliquer les insuccès des Marquis de Jonquière en matchs pré-saison cette année. De son côté, Dean Lygitsakos les balaie déjà du revers de la main.

«Quatre victoires ou quatre défaites, ça n’a aucune importance, soutient l’entraîneur. Outre le fait que j’aime beaucoup gagner.»

Le pilote des Marquis s’est surtout servi de la période du camp d’entraînement pour réchauffer ses vétérans et acclimater les nouveaux joueurs de l’équipe. Il se dit satisfait de l’esprit de corps de ses troupes. «Les gars ont fait ça comme des grands, souligne Lygitsakos. Les vétérans ont accueilli les nouveaux les bras ouverts, et on se sent déjà comme une famille.»

Une période d’adaptation

La Ligue nord-américaine de hockey a récemment resserré ses règles d’arbitrage. Désormais, l’obstruction, les coups de bâtons et les mises en échec dangereuses sont davantage sanctionnés par les officiels. Les joueurs devront également s’abstenir d’accrocher leurs adversaires.

Lygitsakos concède qu’il faudra du temps avant que les règlements soient respectés. D’ici là, les pénalités continueront de pleuvoir. «Les gars sont habitués d’utiliser leur bâton pour freiner le porteur de la rondelle, admet l’entraîneur des Marquis. Ce ne sera plus toléré, alors il faudra bouger les pieds au lieu de ralentir l’autre joueur.»

Compétition

Un nouveau club fait son entrée dans la LNAH cette saison. Dean Lygitsakos voit l’arrivée des Braves de Valleyfield d’un bon œil. «Il va y avoir beaucoup de parité dans la ligue. Les Braves veulent se distinguer par leur robustesse, et ça va forcer les autres équipes à entrer dans la danse.»

Les Marquis de Jonquière amorcent le calendrier de la saison régulière vendredi au Palais des Sports face aux Vikings de Trois-Rivières. S’il est conscient que la compétition sera féroce, l’entraîneur-chef fait confiance à ses hommes. «On est toujours aussi affamés, conclut Lygitsakos. On n’a pas de point faible: je dirais que c’est un point fort.»

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.