/news/politics
Navigation
Argent

Pascal Bérubé sort son chéquier

Des investissements majeurs dans le tourisme annoncés par Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Marois a annoncé des investissements de 225 millions de dollars, dont 43 millions d’argent frais, dans l’essor de l’industrie touristique au Québec.

«C’est le plus gros investissement depuis des temps immémoriaux en tourisme», s’est enthousiasmé le ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, en conférence de presse, jeudi matin, à Wendake. La mise en valeur du Saint-Laurent, l’appui au tourisme hivernal et du Nord touristique constituent les trois axes majeurs de cet effort financier.

M. Bérubé a rendu publiques les nouvelles publicités destinées au public français et qui sont actuellement diffusées dans de nombreuses salles de cinéma de l’Hexagone. Présent à l’annonce, le député caquiste de Chauveau, Gérard Deltell, a affirmé avoir bien apprécié ces réclames qui jouent sur la fascination qu’exerce le vocabulaire québécois sur les Français.

Québec mise par ailleurs sur les touristes ontariens, qu’il espère voir massivement au Québec. «Oui, je suis allé à Bruxelles, à Paris et à New York, mais je suis convaincu que notre prochaine cible est l’Ontario, a soutenu le ministre Bérubé. Il ne faut pas négliger ce qui est à proximité de nous. On est convaincus qu’on peut les faire profiter d’expériences fantastiques, notamment dans le ski, mais aussi l’été avec l’événementiel.»

Pascal Bérubé a également rappelé une réalité souvent ignorée. «Presque 90 % de nos touristes sont des Québécois, a-t-il fait remarquer. Nos Québécois vont beaucoup à l’extérieur du Québec. On aimerait qu’ils considèrent le Québec comme un choix (de destination de vacances).»

Un coup de main de Bonhomme?

Le ministre délégué au Tourisme a affirmé qu’il pourrait avoir Bonhomme Carnaval à ses côtés pour ses prochains voyages de promotion du Québec. «C’est une icône extrêmement connue et conviviale», a-t-il rappelé.

Les nouvelles sommes annoncées hier sont-elles le prélude d’une campagne électorale hâtive?

«Cet argent-là était également souhaité par l’opposition. C’est le plan de l’industrie», a prudemment répliqué le ministre délégué.

Au Québec, les prévisions d’augmentation du tourisme sont 3,3 % par année.

Commentaires