/lifestyle/food
Navigation
Saveurs d'ici

Lait de brebis et sens des affaires

Lait de brebis et sens des affaires
Photo courtoisie «On essaie d’avoir une approche qui tient compte de tous les impacts», explique Pascal-André Bisson.

Coup d'oeil sur cet article

Pascal-André Bisson et Rachel White, les propriétaires de la fromagerie Le Mouton Blanc, à La Pocatière, se spécialisent peut-être dans le lait de brebis, mais ils sont loin d’être des moutons, quand il s’agit d’avoir le sens des affaires.

Pascal-André Bisson et Rachel White, les propriétaires de la fromagerie Le Mouton Blanc, à La Pocatière, se spécialisent peut-être dans le lait de brebis, mais ils sont loin d’être des moutons, quand il s’agit d’avoir le sens des affaires.

En plus de faire de succulents fromages au lait cru, ces artisans de la Côte-du-Sud ont une vision innovatrice de la vente et de la mise en marché.

En 2000, la bergère et le futur fromager lançaient leur élevage de brebis, d’abord dans le but de produire du lait. En 2004, afin d’améliorer les débouchés pour leur lait et pour en obtenir de meilleurs revenus, l’idée de passer au fromage voit le jour.

Pendant que la bergère Rachel s’occupe des brebis, Pascal-André traverse l’Atlantique. «J’ai visité une trentaine de fromageries pour comprendre les techniques et pour déterminer le type de fromage que je voulais produire.» Au retour, la Tomme du Kamouraska voit le jour et l’aventure du Mouton Blanc commence pleinement.

La ferme, qui fonctionne sur de solides bases de développement durable, compte notamment sur un édifice certifié LEED pour son rendement énergétique. On est même à mettre sur pied un édifice dédié à la méthanisation des fumiers, pour la production d’énergie et de chaleur. «On essaie d’avoir une approche qui tient compte de tous les impacts», explique Pascal-André Bisson.

La fromagerie se distingue aussi par une présence très active sur les réseaux sociaux, qui lui a permis de développer fortement sa clientèle. Le Mouton Blanc utilise aussi des publicités télévisées pour se faire connaître – une rareté pour un producteur du terroir de cette taille. On sait faire – et on sait se faire voir!

BIEN SERVI PAR SOI-MÊME

Depuis 2011, la fromagerie a également ouvert une boutique directement à la ferme, où une proportion croissante de la production est écoulée. Actuellement, 40% des fromages sont vendus directement, un taux que l’on veut faire passer à 60% au cours des deux prochaines années.

Le passage à la vente directe est très avantageux, du point de vue du fromager: «On doit vendre quatre fromages par la distribution pour obtenir le même retour qu’on a sur un fromage en vente directe».

Dans sa boutique, le Mouton Blanc vend aussi des produits dérivés de sa production laitière, comme de la viande d’agneau sous diverses formes, des gigots aux saucisses en passant par la viande fumée et les saucissons secs. On y vend aussi des fromages d’autres producteurs québécois et quelques autres produits locaux, une offre appréciée par la clientèle des environs.

Pour poursuivre la progression de la vente directe, on prépare également la mise en marché de trois nouveaux fromages, tous très différents des produits actuels, qui seront offerts en exclusivité à la ferme – et bientôt sur internet. Un fromage à pâte molle de type savoyard, fait de lait de vache bio, un bleu de brebis permettant de mettre en valeur le petit lait issu de la fabrication des autres fromages, ainsi qu’un fromage combinant le lait de brebis et le lait de vache de façon très originale verront ainsi le jour au cours des mois à venir. De quoi rendre le détour par la ferme et la boutique encore plus attrayant.


Pascal-André Bisson et Rachel White

Fromagerie Le Mouton Blanc 176, route 230 Ouest La Pocatière (QC) 418 856-6627

www.lemoutonblanc.ca

Commentaires