/sports/football/rougeetor
Navigation
Le Rouge et Or explose au 4e quart

« Un exemple de persévérance »

La troupe de Glen Constantin l’emporte contre les Carabins et signe une saison parfaite

Rouge et Or
Photo les archives, Joël Lemay, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval a effacé un déficit de huit points au quatrième quart en route vers un gain de 30-11 face aux Carabins de l’Université de Montréal, samedi, dans un match disputé devant une salle comble au CEPSUM.

Tirant de l’arrière 11-3 au début du quatrième quart, le Rouge et Or a réduit l’écart grâce à un touché de Félix Lechasseur sur une passe et course de 71 verges. Discrète jusque-là, l’attaque terrestre s’est mise en marche.

Pascal Lochard et Guillaume Bourassa à deux reprises ont inscrit des touchés pour procurer la victoire aux protégés de Glen Constantin qui signent ainsi une saison parfaite et remportent la palme pour la défensive ayant accordé le moins de points au pays avec 92.

Une première depuis 2010

Pour le Rouge et Or, il s’agissait d’une première victoire dans l’antre des Bleus depuis 2010.

«En retard au quatrième quart, les gars ont été un exemple de persévérance, a louangé Constantin. Je suis vraiment fier comment ils ont réagi devant l’adversité. Notre saison parfaite et le titre de meilleure défensive représentent deux beaux fleurons qui vont aider au niveau du recrutement et démontrer que nous sommes là encore pour longtemps. Notre fiche de 8-0 en saison ne signifiera toutefois plus rien si on ne termine pas avec un dossier de 12-0.»

Le Rouge et Or accueillera maintenant le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, samedi prochain, en demi-finale. De leur côté, les Carabins devront se rendre au Coulter Field pour se frotter aux Gaiters de Bishop’s qui terminent au deuxième rang avec une fiche de six gains et deux revers.

Erreurs coûteuses

Pour une deuxième fois en moins d’un an à domicile, les Carabins ont connu un quatrième quart désastreux. L’histoire s’était produite en demi-finale l’an dernier alors qu’ils avaient laissé filer la victoire au Vert & Or.

«Nous avons commis des erreurs qui nous ont coûté très cher au quatrième quart, a mentionné l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Sur le long touché, nous avons arrêté de bouger nos pieds. On ne peut pas se permettre de commettre de telles erreurs et espérer gagner.»

«Il restait zéro seconde sur le tableau, mais l’officiel m’a dit qu’il fallait compter une seconde supplémentaire avant de décerner une pénalité, de poursuivre Maciocia. C’est une règle que je viens d’apprendre. Ce touché leur a donné le momentum.»

Maciocia ne voit pas de différence à disputer la demi-finale sur la route plutôt qu’à la maison. «Ça ne change pas grand-chose, a-t-il affirmé. On doit gagner.»

Commentaires