/opinion
Navigation

Lettre à mon maire

Gilles Parent

Coup d'oeil sur cet article

Monsieur le Maire, demain, Québec vous aura élu premier magistrat de la ville. Vous serez en place jusqu’au 3 novembre 2017. Quatre ans de rendez-vous, de projets, de réalisations, de réunions, de relations à entretenir, de promesses à honorer. Ouf! Il va s’en passer des choses d’ici 2017.

Monsieur le Maire, demain, Québec vous aura élu premier magistrat de la ville. Vous serez en place jusqu’au 3 novembre 2017. Quatre ans de rendez-vous, de projets, de réalisations, de réunions, de relations à entretenir, de promesses à honorer. Ouf! Il va s’en passer des choses d’ici 2017.

Québec est belle, prenez-en bien soin. Faites-la rayonner, n’arrêtez pas de crier sa beauté partout où vous allez. Notre belle capitale se classe au 10e rang des destinations les plus appréciées de la planète. Nous en sommes fiers et sachez qu’on aime ça, la visite. Alors, on vise la première place?

J’espère, Monsieur le Maire, que vous serez incorruptible. Même aux basses flatteries, aux fan-clubs, aux dames qui tombent en pâmoison devant vous. L’hôtel de ville ne doit pas non plus se plier à toutes les demandes et tous les caprices des groupes de pression, lobbyistes et entrepreneurs en construction.

Changement de climat

J’attends de vous que vous soyez en faveur des changements climatiques: oui, un changement de climat dans les relations avec les employés de la ville est primordial. Si le torchon brûle entre les pompiers et le maire, ce n’est pas seulement la job des pompiers de l’éteindre.

Dans le même ordre d’idées, il me semble qu’il serait préférable d’avoir moins de poursuites judiciaires et plus de poursuites de travaux routiers et d’infrastructures.

Incidemment, oui aux voies réservées, mais pour les autos aussi. En plus des autobus, taxis et vélos, ouvrez les voies réservées au covoiturage au plus sacrant. Soyez proactifs dans la circulation afin que notre ville ne perde pas son charme et son attrait.

En ce qui concerne le transport en commun, soyez plus innovateur et audacieux. Allez-y carrément pour le TGV: le tramway à grande vitesse. C’est sans doute le meilleur moyen de désengorger le centre-ville à moyen terme. Un genre de «Désir nommé tramway»...

Les Olympiques d’hiver? Non merci, Monsieur le Maire. Je ne crois pas qu’on ait besoin de sécurité qui coûte 10 fois plus que les Jeux eux-mêmes. Les nombreux succès récents avec les coupes du monde font tellement la job; continuez en ce sens.

Les fleurons

Bref, j’attends de mon maire qu’il soit à l’image des fleurons de sa ville: propre comme Qualinet, représentatif comme le Château Frontenac, toujours frais et toujours vrai comme Ashton, créateur comme Robert Lepage, décidé comme Patrick Roy, solide comme le Rouge & Or football, endurant comme Alex Harvey, qu’il livre la marchandise comme Ameublements Tanguay. Et, bien sûr, patient comme les Nordiques!

Gardez la forme, Monsieur le Maire, vous en aurez besoin. Si la côte Gilmour est maintenant ouverte à l’année, il serait agréable qu’il en soit de même pour le maire.

Et n’oubliez jamais que vous êtes au service des citoyens et non que vous pouvez vous servir des citoyens pour arriver à vos fins. Nuance importante, ces temps-ci...

Commentaires