/entertainment/movies
Navigation
Thor : un monde obscur

Kat Dennings, une femme invisible ?

Kat Dennings
photo courtoisie Kat Dennings

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas comme de pouvoir voler dans les airs ou de marcher à travers les murs, mais, pour les paparazzis, Kat Dennings est invisible. Et c’est un super pouvoir qui la rend bien heureuse!

LONDRES | Ce n’est pas comme de pouvoir voler dans les airs ou de marcher à travers les murs, mais, pour les paparazzis, Kat Dennings est invisible. Et c’est un super pouvoir qui la rend bien heureuse!

«Je ne suis pas quelqu’un d’intéressant, donc les paparazzis ne s’intéressent pas à moi et c’est exactement ce que je souhaite», a indiqué la jeune femme de 27 ans qui reprend son rôle d’assistante du personnage de Natalie Portman dans Thor: un monde obscur.

«Je ne veux pas être intéressante. Je veux juste faire mon travail et rentrer chez moi. C’est d’ailleurs très simple d’éviter les paparazzis, à condition de le vouloir vraiment et de ne pas être quelqu’un de reconnaissable à des kilomètres à la ronde. Il faut tout simplement ne pas fréquenter des bars comme le Groove ou The Ivy. Il faut également éviter de marcher dans Beverly Hills en portant des lunet­tes de soleil surdimensionnées.»

Si sa carrière continue sur cette lancée, il se peut bien que Kat Dennings soit obligée de se coltiner les paparazzis. Celle qui a fait son entrée dans Sexe à New York en 2000 a ensuite charmé les cinéphiles avec son rôle d’amoureuse de Michael Cera dans Nick and Norah’s Infinite Playlist en 2008. Aujour­d’hui, c’est elle qui a les meilleures répliques de la télésérie appréciée 2 Broke Girls, diffusée par le réseau CBS.

Improvisation

Kat Dennings apporte à son rôle de Un monde obscur ce même humour caustique, encouragé par le réalisateur Alan Taylor. «Ils m’ont vraiment laissé improviser, s’est-elle souvenue. Dans 2 Broke Girls, je dois coller au scénario et je n’improvise plus du tout. En fait, je ne savais pas vraiment quoi faire.»

Elle a expliqué qu’elle a improvisé dans la première scène du film, dans laquelle son personnage entre dans un restaurant et interrompt une conversation entre Nata­lie Portman et Chris O’Dowd (le policier dans Bridesmaids).

«Je dis beaucoup de choses qui n’étaient pas dans le scénario, et qui m’ont été inspirées par la fatigue et le décalage horaire», a dit Kat Dennings, qui était arrivée en Angle­terre la veille du début du tournage.

«C’était mon pire jour de travail et j’étais épuisée. Je crois que je dis “bananaballs” à un moment donné, et je peux vous garantir que ce n’était pas dans le scénario!»

Kat Dennings a précisé qu’elle avait été ravie de pouvoir travailler avec son amie Natalie Portman, en plus de se retrouver une fois de plus dans un film de Marvel. Elle admire les superhéros depuis sa tendre enfance.

«J’ai un grand frère qui a sept ans de plus que moi. Il adore les comics et c’est lui qui m’y a initiée. Je l’idolâtrais et je voulais être comme lui. Il possédait quelque 100 figurines et il ne me laissait entrer dans sa chambre que si j’étais capable de nommer chaque personnage... ce que je suis parvenue à faire. Cela m’a vraiment fait aimer les BD. C’était vraiment étrange et surréaliste de me retrouver dans un film sur Thor.»

Commentaires