/entertainment/movies
Navigation
Donneur anonyme

Chris Pratt de gros à héros

DELIVERY MAN
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La métamorphose de Matthew McConaughey et de Jared Leto dans le film de Jean-Marc Vallée Dallas Buyers Club en a impressionné plusieurs, mais pas Chris Pratt, pour qui la perte de poids est monnaie courante.

BEVERLY HILLS | La métamorphose de Matthew McConaughey et de Jared Leto dans le film de Jean-Marc Vallée Dallas Buyers Club en a impressionné plusieurs, mais pas Chris Pratt, pour qui la perte de poids est monnaie courante.

L’acteur de la télésérie américaine Parks and Recreation a dû jouer au yo-yo avec son poids ces dernières années pour décrocher des rôles au grand écran.

Pour son personnage dans Moneyball: l’art de gagner, Pratt avait perdu 30 lb. Puis, il est revenu plus en chair dans la comédie romantique 10 Years. L’acteur a perdu des kilos pour rendre crédible et méchant Seal, son personnage dans le film Opération avant l’aube.

Et voilà qu’il a dû emmagasiner de nouveau 60 lb de graisse pour jouer aux côtés de Vince Vaughn dans Donneur anonyme, et ainsi s’apparenter un peu à Antoine Bertrand qui donnait la réplique à Patrick Huard dans la version originale du film de Ken Scott, Starbuck.

«J’ai pris plus de 50 lb, a dit Pratt, incrédule. Je mangeais tout. C’était ma façon de gagner du poids: s’il y avait de la nourriture, il fallait la manger, avec ou sans appétit.»

Si le résultat à l’écran est probant et comi­que, il en fut tout autrement loin des projecteurs. «Je me sentais comme de la merde, a avoué Pratt. J’étais triste et je ne me sentais pas bien dans ma peau. J’étais de mauvaise humeur et déprimé.»

Difficile de croire que l’acteur de Donneur anonyme est le même que celui qui est assis devant moi. Pratt vient de jouer un Peter Quill, alias Star-Lord, tout en muscles dans Gardians of the Galaxy de Marvel.

«Je me souviens avoir pensé alors que je prenais du poids: “Si je suis encore gros le soir de la première, les gens ne croiront pas que je l’ai fait intentionnellement”», a dit Pratt en riant.

ÊTRE À LA HAUTEUR

Prendre les commandes dans Gardians of the Galaxy voulait dire remplacer le gras par des muscles à la vitesse éclair.

«C’est exigeant de suivre un régime à la lettre pendant huit mois et de s’entraîner comme un forcené. Quand vous devez regarder des scènes et sélectionner celles dans lesquelles votre physique est à son meilleur, ça flatte l’ego de se voir ainsi sculpté.»

Bien que son nouveau physique l’ait aussi aidé à la maison avec son fils d’un an et son épouse – l’actrice Anna Faris –, Pratt avoue ne s’être jamais senti totalement à l’aise dans la peau de Star-Lord.

«Jusqu’à la fin du tournage, je n’étais pas convaincu d’être à la hauteur. Maintenant que c’est fini, je ne peux toujours pas dire si l’anxiété s’en va à un moment donné quand vous jouez dans un film d’une telle ampleur.»

Il le saura en août 2014 lorsque le film prendra l’affiche. D’ici là, Donneur anonyme et Le film lego – il prête sa voix au personnage principal dans ce film d’animation – occupent son temps.

On peut aussi voir Pratt chaque semaine au petit écran dans le rôle d’Andy Dwyer de la télésérie Parks and Recreation. «Je suis très reconnaissant, a dit l’acteur de 34 ans au sujet de son succès. Je ne pense pas perdre la tête un jour, car j’ai connu des périodes sans travail.»

A-t-il déjà envisagé, comme son compagnon dans Donneur anonyme, de donner du sperme à une clinique de fertilité pour arrondir ses fins de mois? «Non, jamais!»

 

Commentaires