/homepage
Navigation

Céline Dion retrouve ses fans parisiens

Quelque 12 000 spectateurs sont venus applaudir la diva québécoise hier soir

FRANCE-MUSIC-DION
Photo afp La chanteuse, en très grande forme, a prouvé une fois de plus qu’elle possède l’une des plus belles voix au monde.

Coup d'oeil sur cet article

Après cinq ans d’absence, Céline Dion était de retour sur scène à Paris, hier soir, pour le premier de ses sept concerts au Palais Omnisports de Paris-Bercy. La célèbre chanteuse a offert au public parisien plusieurs de ses plus grands succès en français.

Après cinq ans d’absence, Céline Dion était de retour sur scène à Paris, hier soir, pour le premier de ses sept concerts au Palais Omnisports de Paris-Bercy. La célèbre chanteuse a offert au public parisien plusieurs de ses plus grands succès en français.

Quelque 12 000 spectateurs sont venus applaudir la diva québécoise hier soir. Ils seront autant les prochains soirs puisque les sept dates affichent complets depuis longtemps déjà malgré les prix des billets qui oscillaient entre 79 € et 205 € (112 et 292 $). À l’extérieur de Paris-Bercy, plusieurs cherchaient d’ailleurs à acheter des places.

Pour ses grandes retrouvailles avec ses fans parisiens, Céline Dion a choisi de présenter un spectacle à 80 % francophone. Après une première partie assurée par le ténor français Vincent Niclo, la célèbre chanteuse est apparue sur scène sous une horde d’applaudissements pour interpréter à capella Je ne vous oublie pas. Une chanson de circonstance pour celle qui s’était produite dans cette même salle en 2008 lors de sa tournée Taking Chances. Vêtue d’un chic haut noir à strass au décolleté plongeant, d’un pantalon noir et de sandales aux talons vertigineux, Céline Dion a enchaîné avec Dans un autre monde et Parler à mon père. Un titre qui se retrouve sur son nouvel album en français Sans attendre, écoulé à 800 000 exemplaires en France et 1,2 million dans le monde.

Moment touchant

«Quel plaisir de vous retrouver!» a lancé Céline Dion après Power of Love en ajoutant qu’en cinq ans, il y a tellement de choses qui se passent dans une vie: «Il y a cinq ans, Eddy et Nelson n’étaient qu’un rêve. Aujourd’hui, ils sont bien vivants». La chanteuse n’hésite d’ailleurs pas à partager des images vidéos de ses jumeaux ainsi que de son fils René-Charles pendant la chanson La mer et l’enfant. Un moment touchant et l’une des seules fois où l’écran géant en milieu de scène apportera un plus à la prestation de Céline Dion. Mis à part une projection où on la voit à différentes périodes de sa carrière, l’écran ne nous renvoie que des images sans grand intérêt qui nous rappelle les fonds d’écran d’ordinateur de la fin des années 1990.

Ce spectacle parisien avait des allures de rétrospective. De Destin à Tout l’or des hommes en passant par S’il suffisait d’aimer, que ses musiciens ont interrompu après les premières notes pour laisser passer les applaudissements nourris et les cris du public, et Pour que tu m’aimes encore, chantée lors du second rappel et repris en chœur par le public, Céline Dion a privilégié son répertoire français. La star se devait aussi de chanter quelques-uns de ses incontournables en anglais comme Where Does My Heart Beat Now, All By Myself ou encore My Heart Will Go On, qu’elle a interprété vêtue d’une longue et élégante robe bustier beige couverte de paillettes. Au cours de ce spectacle de près de deux heures, Céline Dion aura changé quatre fois de tenue, laissant pendant ce cours intermède, la scène à ses choristes et à ses musiciens.

A capella

Le public de cette première parisienne s’est montré plutôt sage et attentif, applaudissant longuement après chaque chanson. Vers la fin du spectacle, la salle s’est vraiment réveillée avec Ziggy, All By Myself et J’irai où tu iras, où une centaine de spectateurs s’est précipitée devant la scène en dansant et en tapant des mains. En fin de spectacle, le public s’est levé pour ovationner celle qui est revenue leur chanter, comme une promesse et a capella, Je ne vous oublie pas.

 
Commentaires