/news/currentevents
Navigation
Saint-Jean-sur-Richelieu

Une femme tient les policiers en alerte

Femme armée
Photo Karine Guillet Un déploiement d’une quinzaine de policiers étaient sur place.

Coup d'oeil sur cet article

Une femme armée a forcé l’évacuation de 20 résidences du quartier Saint-Eugène, à Saint-Jean-sur-Richelieu, mercredi après-midi.

Une femme armée a forcé l’évacuation de 20 résidences du quartier Saint-Eugène, à Saint-Jean-sur-Richelieu, mercredi après-midi.

Selon l’agent Martin Anctil du Service de police, la dame serait une militaire âgée de 27 ans. «La dame serait dépressive, seule à l’intérieur de la résidence», a-t-il indiqué. Le porte-parole n’a pas confirmé que la dame avait menacé de s’enlever la vie.

L’appel d’urgence a été reçu à 13h55 et les autorités policières se sont rendues sur les lieux dans les minutes suivantes, à la résidence du 105, rue Beaulieu.

Les policiers ont aperçu la dame en possession d’une arme longue, à travers une fenêtre. M. Anctil explique que des démarches ont été faites pour contacter la dame, afin de négocier. Ils ont tenté de négocier de l’extérieur du domicile et par téléphone.

«Les policiers ont tenté d’entrer en contact avec la dame, sans obtenir de collaboration», indique l’agent.

Vers 15h15, durant l’opération policière, la dame est tombée au sol. «La dame est tombée au sol, sans coup de feu, elle a toujours son arme à feu», a poursuivi l’agent.

Une quinzaine de policiers étaient encore sur les lieux, au poste de commandement, vers 15h20 et une ambulance était en attente. À 16h, il n’y avait toujours pas de développement dans l’affaire.

Un périmètre de sécurité a été érigé incluant les rues Beaulieu, Roman et Ste-Marguerite.

Quelques citoyens étaient sur place autour du périmètre de sécurité pour tenter de comprendre ce qui se passait. Les forces de l’ordre s’assuraient toutefois que personne ne pénétrait dans le périmètre.

 

 

Commentaires