/news/health
Navigation
RAMQ

37,5 M$ pour un nouveau système de facturation

RAMQ
PHOTO ARCHIVES

Coup d'oeil sur cet article

La Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ) va dépenser 37,5 millions pour remplacer son vieux système de facturation à l’usage des professionnels de la santé.

«Ce système a été conçu au début des années 1980. Il y avait, à cette époque, 600 codes d’actes médicaux possibles, comparativement à 10 000, aujourd’hui», souligne la porte-parole de la RAMQ, Catherine Poulin.

Malgré l’optimisation de tous les processus, le système actuel est obsolète et ne répond plus aux besoins depuis un bon moment.

«Notre système tient toujours le coup, mais il manque de souplesse et de rapidité d’exécution. Dans un contexte de négociation continue avec les fédérations professionnelles, les solutions en place ne garantissent plus la capacité de rencontrer les exigences actuelles», signale Mme Poulin.

Deux firmes

Certaines données doivent être entrées manuellement. Il est également difficile de faire des modifications, ajoute-t-elle. Or le volume de demandes de paiement est assez impressionnant, la RAMQ ayant traité 53 millions de demandes, l’an dernier.

L’implantation du nouveau système, qui s’échelonnera jusqu’en août 2017, est évaluée à 35 millions. Un montant de 2,5 millions est aussi prévu pour la réalisation du dossier d’affaires.

«Cela représente moins de 1 % du budget d’une année à la RAMQ pour refaire le système», précise Mme Poulin. Une trentaine d’employés de la Régie travaillent à temps plein sur ce projet.

Deux contrats ont été octroyés par appel d’offres à des firmes externes. Nurun a obtenu un contrat de 6,7 millions pour le pilotage du volet affaires, tandis que le volet technologie de l’information a été confié à LGS, au montant de 6,2 millions.

Trois phases

Le nouveau système sera mis en place progressivement, en trois phases. Il permettra en outre de développer certaines fonctions de contrôle de facturation.

Un premier déploiement est prévu avec les omnipraticiens et les médecins spécialistes de mars 2016 à février 2017.

La RAMQ dessert 24 000 professionnels de la santé, dont 98 % facturent à l’acte. «Le système informatique Sysra nous offre une solution flexible, performante, qui va faciliter l’introduction de nouveaux modes de rémunération, au besoin», rapporte Mme Poulin.

 

Commentaires