/sports/baseball
Navigation
Baseball

Philippe Berthiaume obtient une bourse d’études aux États-Unis

Philippe Berthiaume
Photo d’archives, Jean-François Desgagnés Philippe Berthiaume est dans la mire des recruteurs depuis quelques années déjà. Sur la vignette, il ­s’entraîne sous l’œil de Jasmin Roy, de la Centrale de recrutement des ligues majeures.

Coup d'oeil sur cet article

Le voltigeur Philippe Berthiaume a obtenu une bourse d’études complète pour les deux prochaines années avec les Trojans de Seminole State, un Junior College de l’Oklahoma.

«Quand j’ai réalisé que c’était possible de jouer au baseball aux États-Unis en deuxième secondaire, tout mon entraînement est devenu en fonction de cet objectif, a raconté le produit du programme sport-études de Cardinal-Roy. Dès que je faisais un pas dans la salle d’entraînement, je pensais à cet objectif.»

Berthiaume marchera dans les traces de son coach actuel avec les Lions de St.Lawrence, Patrick Scalabrini, qui a évolué à Seminole State en 1998 et 1999. «Pat a travaillé fort pour me trouver un poste, a indiqué Berthiaume. Je lui suis reconnaissant. Je sais que ça va être difficile, mais je voulais sortir de ma zone de confort.»

Recréer le lien

Scalabrini a évolué sous les ordres du gérant Lloyd Simmons au cours de son passage en Oklahoma.

Après une dizaine d’années dans le réseau des filiales des Royals de Kansas City, Simmons est de retour à la barre des Trojans.

«Simmons voulait recréer le lien avec le Québec, a expliqué celui qui dirige aussi les Capitales de Québec. On se parle depuis quelques années et je lui avais dit qu’on en aurait un bon. Je ne voulais pas lui envoyer n’importe qui.»

Plusieurs Québécois ont porté les couleurs de Seminole State au fil des ans. Le plus célèbre est l’ancien gagnant du Cy Young Éric Gagné, qui y a disputé une saison en 1995. Éric Cyr et Patrick Deschênes sont deux autres Québécois qui sont passés par les Trojans.

Commentaires